Afrika Strategies
Revue d'intelligence et d'Analyse

FRANCE : Ouattara au Forum des marchés émergents, la Côte d’Ivoire se positionne

47 101

L’une des principales promesses de Ouattara dès son accession au pouvoir a été de faire de son pays « un émergent ». Pari gagné avec la situation économique du pays et la guerre engagée contre l’extrême pauvreté. La participation du chef de l’Etat à la 6e édition du Forum des marchés émergents les 16 et 17 mai positionne plus que jamais ce poumon de l’Afrique de l’ouest qui a réussi le défi de la stabilité face au covid-19.

14 Mai 2022. L’avion présidentiel décolle d’Abidjan pour Paris avec à son bord, le couple présidentiel. Comme il le fait souvent lors de ses séjours officiels dans le pays d’origine de son épouse, Alassane Ouattara est accompagnée de Dominique. Ils ont été conduit au pied de l’avion par le Vice-Président nouvellement nommé, Tiemoko Meyliet Koné, et le Premier Ministre Patrick Achi. La participation de la Côte d’Ivoire à ce sommet, au plus haut niveau est aussi la meilleure occasion d’évoquer les grands projets économiques en cours. Une opportunité de lobbying qu’affectionne particulièrement le chef de ‘l’Etat qui fut longtemps fonctionnaire international auprès des institutions de Bretton Woods. Alassane Ouattara a aussi tenu en haleine les participants sur l’impact des crises actuelles sur les économies. Il s’est longuement attablé sur le cas de son pays et partagé son expérience de la crise sanitaire car, loin devant ses voisins, la Côte d’Ivoire a traversée cette crise inédite avec le moins de conséquences pour son économie en pleine effervescence.

Rendez-vous historique

Espace pub 830 X 140

Ce Forum légendaire qui est à sa 6e édition mobilisera cette année, plus de monde que jamais. La période économique post-covid qui s’ouvre nécessite des réflexions techniques et prévisionnelles pour lesquels, la crème de l’économie internationale y était, autour de l’instigateur, Michel Camdessus. L’économiste français avait été le Directeur général du Fonds monétaire international et, au-delà des performances économiques de la Côte d’Ivoire, la gestion économique du pays face à la crise a motivé ce vif souhait de recevoir le président Ouattara au prestigieux forum. La présence du très respecté Joacquim Chissano, ancien président du Mozambique et très admiré sur tout le continent donne à cette 6e édition une envergure spéciale. L’intervention d’Alassane Ouattara sur l’impact des crises actuelles sur les économies, notamment africaines, a été le cœur de ce forum, raison de plus pour ne pas louper le rendez-vous. Et surtout, comme il sait le faire, pousser quelques projets concernant son pays en avant.

Le président Ouattara s’est d’ailleurs déplacé avec une forte délégation d’experts et de ministres.

Truculente participation

Une forte délégation a accompagné le chef de l’état ivoirien. Outre son épouse, de nombreux ministres, signe de sa volonté d’en tirer le maximum pour le pays. Il s’agit notamment de Abdourhamane Cissé, secrétaire générale de la présidence, Kaba Nialé, ministre du plan et du développement, Adama Coulibaly de l’économie et des finances ou encore Masséré Touré, secrétaire générale adjointe de la présidence. C’est l’occasion plus que jamais pour chacun d’entre eux de négocier des soutiens et la visibilité des projets qu’ils portent et surtout des priorités du gouvernement.  Après la cérémonie d’ouverture au Centre de conférence de la Banque de France dans le 1er arrondissement de Paris, l’intervention du président ivoirien a été des plus attendus. Il a présenté la situation du continent africain et celle de la Côte d’Ivoire avec les crises de la Covid-19 et ukrainienne. Il proposera des solutions pour une relance économique et la réduction de la pauvreté, à travers, notamment, une meilleure gestion de nos économies et un appui plus important de la communauté internationale par une augmentation de l’allocation des Droits de Tirage Spéciaux (Dts) du FMI, de l’Association Internationale de Développement (IDA) de la Banque Mondiale et du Groupe des vingt (G20) en faveur du continent africain.

Avec une croissance économique proche de deux chiffres avant la pandémie, la Côte d’Ivoire s’en sort bien avec une croissance attendue de 6,5% en 2022. Un record sous régional.

Afrika Stratégies France

 

 

LogoFin

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus