Afrika Strategies
Revue d'intelligence et d'Analyse

Guinée : tentative de coup d’État en cours à Conakry

893

Depuis le début de la matinée, le quartier du palais présidentiel est le théâtre de tirs nourris. Cette tentative de putsch est menée par les éléments du Groupement des forces spéciales.

Depuis les environs de 8h ce dimanche, des tirs nourris sont entendus autour de Sékoutoureya, le palais présidentiel où se trouve le chef de l’État, Alpha Condé. Celui-ci se porte bien et est sous la protection de sa garde présidentielle, d’après nos sources.

Selon les informations de Jeune Afrique, cette tentative de coup d’État est menée par les éléments du Groupement des forces spéciales (GPS), une unité d’élite de l’armée aussi bien entrainée qu’équipée.

Espace pub 830 X 140

À sa tête, le lieutenant-colonel Mamady Doumbouya, un Malinké originaire de la région de Kankan. Ancien légionnaire de l’armée française, il a été rappelé en Guinée pour prendre la tête de ce corps créé en 2018. Ces derniers mois, sa volonté d’autonomiser le GPS par rapport au ministère de la Défense avait suscité la méfiance du pouvoir de Conakry. En mai, des rumeurs infondées faisant part de sa possible arrestation avaient même circulé dans la capitale guinéenne.

Mamady Doumbouya et les éléments du GPS font en ce moment face aux soldats de la garde présidentielle. Ce n’est pas la première fois qu’Alpha Condé est confronté à une tentative de putsch – en 2011 notamment, son domicile avait été la cible d’un assaut – mais, cette fois-ci, la qualité des putschistes rend la situation “sérieuse”, selon des sources sur place.

Arrivé au pouvoir en 2010, Alpha Condé, 83 ans, a été réélu en 2020 pour un troisième mandat après une révision de la Constitution controversée.

Afrika Stratégies France avec Jeune Afrique

LogoFin

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus