Afrika Strategies
Revue d'intelligence et d'Analyse

RDC: des affrontements entre le M23 et l’armée congolaise dans l’est du pays

4 715

En RDC, la violence ne retombe pas dans le Nord-Kivu. Après une série de bombardements qui a touché des déplacés à Goma, les combats se sont poursuivis entre les forces gouvernementales congolaises et le M23 soutenu pour le Rwanda. Des affrontements signalés ce week-end dans le territoire de Masisi qui de nouveau provoqué des mouvements de populations.

Des affrontements ont été signalés ce week-end end dans le sud du territoire de Masisi, près de la localité de Bitonga. La situation dans l’est de la RDC est dénoncée par la Communauté d’Afrique Australe, la SADC, dont la force est en cours de déploiement dans le Nord-Kivu.

Dans un communiqué ce dimanche 5 mai, l’organisation régionale a d’une part condamnée les bombardements sur les camps de déplacés, mais a aussi déclaré qu’elle allait mener des opérations avec l’armée congolaise pour « neutraliser les rebelles du M23, maintenir la paix en créant un environnement sécurisé et ouvrir les routes d’approvisionnement ».

Espace pub 830 X 140

Troupes renforcées

Cette annonce intervient alors que selon les informations du ministre congolais de la Défense, le M23 et les troupes rwandaises seraient en train de se renforcer. En effet, Jean-Pierre Bemba, lors du Conseil des ministres de vendredi dernier, a informé le gouvernement que de nouveaux effectifs et de nouveaux armements en provenance du Rwanda seraient en cours d’acheminement, notamment par le parc national des Virunga.

Conséquence de ses combats, les populations des localités touchées continuent de fuir en partie vers les camps de déplacés de Goma où s’entassent déjà près d’un million de personnes.

Afrika Stratégies France avec RFI

LogoFin

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus