Afrika Strategies
Revue d'intelligence et d'Analyse

Jeux de la Francophonie: l’OIF dément la présence à Kinshasa de la Rwandaise Louise Mushikiwabo

5 923

Alors que plusieurs médias congolais assuraient depuis plusieurs jours que l’actuelle patronne de l’OIF était indésirable à Kinshasa, le porte-parole du gouvernement congolais avait assuré lundi 24 juillet dans la soirée que Louise Mushikiwabo serait bien présente à Kinshasa, pour l’ouverture des Jeux de la Francophonie, en invoquant une tradition de l’OIF. Faux, a démenti mardi 25 juillet la porte-parole de cette organisation qui explique qu’elle ne fera pas le déplacement, en rejetant le tort du côté congolais.

Le porte-parole du gouvernement congolais avait été pourtant très clair hier : « Madame Louise Mushikiwabo sera bel et bien à Kinshasa » parce que « l’événement des Jeux de la francophonie est un événement OIF », avait-il expliqué, en sous-entendant qu’elle sera là en tant que patronne de l’OIF et non représentante de son pays d’origine le Rwanda, avec lequel les relations avec la RDC sont au plus mal. Kinshasa et des experts de l’ONU accusant Kigali de soutenir les rebelles du M23 qui occupent depuis plus d’une année une partie de la province du Nord-Kivu, dans l’est de la RDC.

Patrick Muyaya avait alors argumenté en assurant que le protocole d’usage lors de la cérémonie d’ouverture exigeait que la secrétaire générale de l’organisation soit présente et prenne la parole. « Kinshasa ne peut pas faire exception, parce que c’est la tradition au niveau de l’OIF », avait-il insisté.

Espace pub 830 X 140

Mais voilà, la porte-parole de l’OIF, Oria K. Vande weghe, s’est empressée de démentir aujourd’hui cette annonce en assurant que Louise Mushikiwabo ne fera pas le déplacement de Kinshasa.

La raison ? Elle assure que le gouvernement congolais s’était engagé de son propre chef à ce que son ministre des Affaires étrangères aille lui remette en mains propres une invitation. Mais le rendez-vous « a été annulé » sans aucune explication, poursuit la porte-parole de l’OIF. « Une confusion » qui a poussé, dit-elle, la secrétaire générale, à annuler sa participation et à déléguer son n°2, l’administratrice de l’OIF Caroline St-Hilaire, qui est arrivée sur place aujourd’hui en fin d’après-midi.

Afrika Stratégies France avec RFI

LogoFin

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus