Afrika Strategies
Revue d'intelligence et d'Analyse

« Le canal de Suez sur rails » – L’Egypte signe un accord de 4,5 milliards de dollars sur le train à grande vitesse

193

L’Egypte a signé un accord de 4,45 milliards de dollars pour une ligne ferroviaire électrique à grande vitesse reliant ses côtes de la mer Rouge et de la Méditerranée, que l’entrepreneur Siemens (SIEGn.DE) a surnommé un « canal de Suez sur rails ».

Le contrat entre l’Autorité nationale égyptienne pour les tunnels (NAT) et un consortium comprenant Siemens Mobility, Orascom Construction (OC.DI) et Arab Contractors couvrira la conception, l’installation et la maintenance de la liaison ferroviaire sur 15 ans, a indiqué mercredi un communiqué du cabinet.

La liaison de 660 km (410 miles) comprendra une ligne principale conçue pour transporter plus de 30 millions de passagers par an ainsi qu’une ligne de fret, et circulera entre le port de la mer Rouge d’Ain Sokhna et les ports méditerranéens d’Alexandrie et de Marsa Matrouh. .

Espace pub 830 X 140

Ain Sokhna est un important complexe portuaire et industriel juste au sud du canal de Suez, la liaison maritime la plus rapide entre l’Europe et l’Asie.

Le PDG de Siemens, Roland Busch, a déclaré aux journalistes par vidéoconférence que la liaison ferroviaire réduirait les temps de trajet jusqu’à la moitié, la décrivant comme un « canal de Suez sur rails ».

Le groupe allemand d’ingénierie et de technologie a déclaré que sa part du contrat s’élevait à environ 3 milliards de dollars. Les trains seraient livrés par son unité Siemens Mobility d’ici la fin de 2023, la commande devant être achevée d’ici 2027.

La clôture financière du contrat est attendue en 2022, a déclaré Orascom dans un communiqué.

NAT et le consortium ont également convenu de discuter et de finaliser des accords sur deux autres liaisons ferroviaires à grande vitesse en Égypte, l’une allant du sud du Caire à Assouan, l’autre reliant la ville du Nil de Louxor à Hurghada et Safaga sur la mer Rouge, a déclaré Orascom.

Le réseau s’étendra à terme sur 1 825 kms, selon le cabinet.

L’Égypte possède un vaste réseau ferroviaire, mais il a souffert de décennies de sous-investissement et a été en proie à des accidents.

Ces dernières années, le gouvernement a accéléré un effort d’infrastructure qui comprend un développement rapide du réseau routier et une expansion du canal de Suez.

Afrika Stratégies France avec Reuters Afrique

LogoFin

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus