Afrika Strategies
Revue d'intelligence et d'Analyse

Gabon: le Premier ministre présente les étapes de la Transition

4 766

Raymond Ndong Sima était face à la presse, mardi 27 septembre. Nommé par les militaires auteurs coup d’État du 30 août 2023, Raymond Ndong Sima a rappelé que la prise du pouvoir par l’armée était un moindre mal pour le Gabon.

Avec notre correspondant à Libreville, Yves-Laurent Goma

Le Premier ministre a été extrêmement prudent sur le calendrier précis de la Transition. Raymond Ndong Sima a cependant suggéré qu’elle soit assez courte pour éviter un durcissement des sanctions politiques de la communauté internationale et des partenaires économiques du Gabon : « L’objectif est de faire la preuve que le changement qu’il y a eu était nécessaire et que nous prenons la direction de revenir à la norme, et que nous prenons cette direction dans les délais les plus brefs. »

Espace pub 830 X 140

Selon Raymond Ndong Sima, le dialogue national, qui aboutira à la mise en place d’une assemblée constituante chargée de rédiger la future Constitution, pourrait avoir lieu entre avril et juin prochain. Cependant, dès la semaine prochaine, il lancera un appel à contribution aux Gabonais, qui auront jusqu’à deux mois pour soumettre leurs propositions.

« Ce que je vais demander, c’est une contribution écrite en deux parties. D’abord, votre diagnostic : quelle est votre appréciation de la situation ? Et ensuite, quelles sont vos propositions de solutions ? Un secrétariat sera chargé auprès du ministre en charge de la réforme des institutions de rassembler la totalité de ces documents », a-t-il expliqué.

C’est ce document qui servira de base de discussions lors du dialogue national qui pourrait avoir lieu au plus tard en juin prochain. « Il n’y aura pas de sujets tabous. Toutes les questions, y compris concernant les militaires, seront débattues », a martelé le Premier ministre.

Les militaires qui ont renversé Ali Bongo ont décidé que, durant la Transition, il n’y aurait plus d’opposition ni de majorité. Tous les Gabonais sont appelés à contribuer à la mise en place des institutions pour une meilleure gouvernance du pays après la Transition.

Afrika Stratégies France avec AFP 

LogoFin

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus