Afrika Strategies
Revue d'intelligence et d'Analyse

Ethiopie : la rue se mobilise en soutien à Abiy Ahmed

1 694

Alors que les efforts continuent pour trouver une solution politique au conflit, des milliers de personnes ont manifesté ce dimanche en soutien au pouvoir.

Chants en soutien aux forces armées, discours engagés sur la victoire proche contre le TPLF, des milliers de personnes se sont rassemblées ce dimanche sur la place Meskel à Addis Abeba. Une manière pour le Premier Ministre de montrer l’appui populaire dont il bénéficie encore malgré un conflit qui s’enlise.

Natnael Aberra, représentant d’un parti d’opposition, s’est joint à la manifestation.

« Nous sommes allés là bas pour dire que malgré nos opinions politiques différentes, quand il s’agit de défendre la souveraineté et l’unité de notre pays, nous marchons ensemble car je pense que ce que le TPLF et ses alliés font, est une menace pour la souveraineté nationale et l’unité du pays et que cela menace la sécurité de nos citoyens », estime l’opposant.

 Olusegun Obasanjo, l'émissaire de l'UA avec Debretsion Gebremichael le chef du TPLF
Olusegun Obasanjo, l’émissaire de l’UA avec Debretsion Gebremichael le chef du TPLF

Arrestations de Tigréens

La situation reste calme dans la capitale mais, l’état d’urgence déclaré mardi dernier a vu une recrudescence des arrestations de Tigréens. Les organisations de défense des droits de l’homme se disent alarmées.

« Nous sommes très inquiets par les pouvoirs accordés aux forces de sécurité par cet état d’urgence et par les risques que cela ne légitime et ne légalise des tendances et pratiques que nous avons observées à Addis Abeba presque depuis le début de ce conflit. Et au cours des derniers jours, nous entendons à nouveau des rapports de perquisitions mais aussi des arrestations de Tigréens à Addis Abeba et ailleurs dans le pays. Donc évidemment, c’est une situation très alarmante pour une communauté qui vit dans la peur depuis un an », explique le défenseur des droits de l’homme.

Partisans du pouvoir mobilisés à Addis Abeba, le 7 novembre 2021
Partisans du pouvoir mobilisés à Addis Abeba, le 7 novembre 2021

Un état d’urgence déclaré alors que les forces tigréennes et des groupes alliés ont affirmé vouloir avancer vers la capitale éthiopienne pour renverser le gouvernement. Un leader du TPLF affirme que ce scénario se déroulera sans bain de sang. Mais le gouvernement a appelé à plusieurs reprises les citoyens à se battre pour défendre leur pays.

Afrika Stratégies France avec Deutsche Welle Afrique

LogoFin

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus