Afrika Strategies
Revue d'intelligence et d'Analyse

COTE D’IVOIRE : Mamadou Touré, après sa reconduction, défis et enjeux

36 583

Son ministère est resté intact. Malgré les nombreux ajustements, Mamadou Touré reste ministre de la Promotion de la Jeunesse, de l’Insertion professionnelle et du Service civique. Une marque de confiance pour l’un des plus jeunes membres de l’exécutif ivoirien qui garde aussi le poste de porte-parole adjoint. C’est aussi un appel de pieds aux défis et enjeux.

Ce chouchou de la jeunesse ivoirienne est apparu comme le reste du nouveau gouvernement décontracté sous le perron de la présidence jeudi en marge du premier conseil des ministres du nouveau gouvernement. Comme beaucoup de ministres sortant, Mamadou Touré a été reconduit à la tête de son ministère, une suite plutôt attendue pour cet incorrigible défenseur du parti au pouvoir et de son chef, Alassane Ouattara. Face à une opposition en débandade qui ne fait économie d’aucun moyen pour s’en prendre à la politique du gouvernement, il s’est illustré comme « un veilleur » inébranlable et déterminé de la vision du chef de l’état, n’hésitant pas à briser tabou et hypocrisie pour justifier les actions du gouvernement. Il devrait donc continuer cet engagement, dans un exécutif où sa reconduction conforte sa légitimité de « contre-attaqueur »…

La jeunesse au cœur des priorités

Espace pub 830 X 140

Avec 77,3% de la population qui a moins de 35 ans, la Côte d’Ivoire est un des pays les plus « jeunes » de l’Afrique, faisant de cette tranche d’âge une priorité de l’action gouvernementale. Non seulement Alassane Ouattara en a fait la base de sa politique de développement, mais il a, plus que ses prédécesseurs, fait confiance aux plus jeunes, les nommant à des postes stratégiques. Avec un quadragénaire à la tête du secrétariat général de la présidence, il confirme cette propension et n’a jamais caché son ambition de renouveler une classe politique dont les principaux acteurs sont septuagénaires.  Ainsi, depuis sa nomination, Mamadou Touré a compris ce défi et l’en a fait sien. A 46 ans, il reste relativement jeune comme ministre en Afrique francophone. Son quotidien revient à échanger avec les jeunes, à les orienter mais surtout à mettre quotidiennement, pour et avec eux, en place, des projets qui leur profitent. Une option qui porte tout le soutien du chef de l’état. Sa reconduction à la tête du ministère est un appel à ne pas lâcher l’élan. Et il en a conscience.

Pas de répit malgré le léger remaniement

La démission inattendue du Premier ministre et du gouvernement a mis en veille l’agenda des ministres cantonnés aux affaires courantes en attendant un nouveau gouvernement. Mais cela n’a pas empêché Mamadou Touré d’ouvrir activement le mois d’avril et de rester très mouvant pendant la brève période de transition. Le 02 avril, avec son homologue de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, plusieurs conventions ont été signées en lien avec l’Institut nationale polytechnique Félix Houphouët Boigny. Ce avec l’ouverture d’un guichet Emploi Jeunes, dans l’enceinte dudit institut. Objectif, donner un nouvel élan à l’emploi des jeunes et renforcer la lutte contre le chômage. Mais dans sa stratégie, le ministre ne manque aucune occasion de présenter en modèles ces jeunes ivoiriens qui réussissent. C’est pour cela qu’il en a reçu cinq le 06 avril à son cabinet, une manière de rendre hommage à l’excellence. Parmi eux, le boxeur professionnel Fabrice Gnedre (33 ans),

Namogo Kone, (32 ans), agronome, producteur de fraises ou encore Essime Florence Esli  Maho qui, à 16 ans, est auteure de deux remarquables romans. Au cours du même mois, le ministre lancera les projets THIMO-plage/C2D2 dans les communes de Grand-Bassam (41 Km d’abidjan) et Assinie-Mafia (85 Km d’abidjan) et celui « ECOWASH, zéro déchet sur mon littoral, je m’engage », tous deux de salubrité publique et d’environnement. 200 jeunes sont directement concernés par ces projets et la dynamique devrait continuer, pour ce ministre, très politique aussi qui pense déjà aux prochains rendez-vous électoraux.

Perspectives politiques et défis/enjeux pour les jeunes

Au-delà de sa posture de ministre, Mamadou Touré est aussi connu pour son activisme politique très remarqué. Stratège et très fin politicien, il est en permanence en réflexion sur l’avenir de son parti, la majorité présidentielle dont il est l’un des principaux défenseurs. Mais l’une de ses missions premières sera la consommation par le marché de l’emploi d’une jeunesse truculente et de mieux en mieux qualifiée. L’option de l’entreprenariat est l’idéal dans la politique du gouvernement dans la mesure ou la fonction publique ne peut absorber qu’une infime partie des diplômés. On a d’ailleurs à cet effet vu Mamadou Touré prendre sur lui l’initiative d’aider tel ou tel jeune, brillant dans son domaine, à prendre son envol. Une manière d’encourager ces jeunes ivoiriens attirés pour la plupart des jeunes africains, par la facilité.

Car malgré un taux de chômage d’environ 5,3%, le pays est frappé comme ses voisins par un taux de sous-emploi très élevé, qui avoisine 25%. D’ici la fin de son mandat, 2025, Alassane Ouattara entend casser le mythe de chômage de masse. Un enjeu qui implique activement le ministère de la promotion de l’emploi des jeunes.

Houéssou Houtondji Arsène, Afrika Stratégies France

 

LogoFin

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus