Afrika Strategies
Revue d'intelligence et d'Analyse

COTE D’IVOIRE : Les weekends se passent sur le terrain pour Amadou Coulibaly

58 974

Homme de terrain et longtemps élu local, Amadou Coulibaly s’invite de plus en plus sur le terrain et il ne se passe plus un weekend sans qu’il ne soit aperçu dans son fief du septentrion. Le dimanche dernier, c’est une remise de chèques mais aussi de permis de conduire et d’attestation de fin de formation à des jeunes de Korhogo qui l’a mobilisé. Compte rendu.

Il a fait de la jeunesse une priorité, « vous êtes la relève la plus sure et moins bien vous êtes formés, moindre sera la qualité de cette relève » a-t-il martelé sans cesse. Un appel récurrent qui a toujours eu bel échos dans cette région de la Côte d’Ivoire située à plus d’un demi-millier de kilomètres d’Abidjan la capitale économique. Les jeunes aussi se mobilisent à chacun de ses séjours et surtout, en cette période pré-électorale, ces déplacements sont interprétés par la jeunesse comme un appel à soutenir Alassane Ouattara. Quoi de plus normal dans une région qui, par le travail du ministre de la communication et d’autres cadres, est entièrement acquises à la cause de la majorité présidentielle ? Sauf qu’il faille faire remarquer que même en marge de période électorale, Amadou Coulibaly a toujours maintenu ce contact permanent avec le terrain et ne lâche, pour ce faire, aucune occasion de s’y rendre, ce qui aura l’avantage de crédibiliser sa démarche de proximité.

Après le parchemin, le travail !

Espace pub 830 X 140

Amadou Coulibaly a pris part le jour 21 mai 2023 à la remise de chèques, de permis de conduire et d’attestation de fin de formation aux jeunes de Korhogo (563.6 km d’Abidjan) et Sinematiali (591.7 km d’Abidjan), dans le cadre de la lutte contre la fragilité des zones frontalières du nord de la Côte d’Ivoire. Le porte-parole du gouvernement n’aurait raté pour rien au monde une telle occasion. Son attachement à la jeunesse ne souffre d’aucun doute pour cet élu local, qui n’a de cesse de rempiler que grâce à la mobilisation des plus jeunes. Et cette initiative, demandée par les jeunes eux-mêmes a été l’occasion pour de nombreux d’entre eux de s’arroger un diplôme notamment dans le domaine de la conduite, très prisé dans cette région où transitent des camions de marchandises vers des pays voisins. Ces initiatives spéciales d’insertion des jeunes résidents dans les zones frontalières, menées par le ministère de la jeunesse, dans le cadre du PSGouv2 (programme social II du gouvernement) témoignent de l’engagement du Président de la République et de son gouvernement à promouvoir la stabilité et le développement équilibré du pays. En renforçant la sécurité dans les zones frontalières, en offrant des opportunités économiques aux jeunes et en encourageant l’entrepreneuriat local, elles visent à réduire la vulnérabilité de ces régions et à favoriser leur prospérité.

PSGouv2 en question

Pendant le premier mandat d’Alassane Ouattara, alors qu’il a hérité d’un immense pays à la croissance négative, le défi a été l’économie. Ancien cadre du Fonds monétaire international (Fmi) et de diverses banques internationales et régionales notamment la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (Bceao), le président ivoirien a réussi à faire décoller le pays. Maîtrise de l’inflation à moins de 3%, le contrôle de la dette à 44% du PIB alors que ses voisins ont explosé les tableaux de bord de l’endettement, la lutte contre la pauvreté, l’économie a pis un essor incroyable. Mais pendant son second mandat, il a entendu l’appel du peuple par rapport au social et a instauré le PSGouv qui est à sa 2e lancée. Le PSGouv 2, dont le montant est de près de 3 200 milliards de Fcfa sur trois ans (2022 – 2025), soit près de 3 fois plus que pour la première édition, devra permettre d’atteindre des objectifs clairs, forts, concrets, notamment celui de l’insertion des jeunes, avec le renforcement du service civique et de l’école de la seconde chance, ce qui rapprochera la jeunesse des valeurs de la devise ivoirienne Union- Discipline-Travail. « Le PSGouv2 dépasse largement l’ambition du premier Programme Social du Gouvernement et veut faire de l’insertion scolaire, sociale et économique de la jeunesse sa pierre angulaire, sa raison d’être. Le PSGouv2 mettra au cœur de son réacteur, un appui puissant à la jeunesse, dans toutes les régions » a remarqué Patrick Achi en janvier 2022. Le Premier ministre est le principal porteur de cet immense défi social. Le PSGouv2 va ainsi, incarner la vision et la volonté du Président de la République d’une Côte d’Ivoire toujours plus solidaire et s’articuler autour de cinq axes stratégiques. Notamment, la lutte contre la fragilité dans les zones frontalières du Nord, l’amélioration des conditions d’études au primaire, au secondaire et au supérieur, l’amélioration des conditions de vie des ménages, l’insertion professionnelle des jeunes et le service civique, et enfin, la couverture sociale des populations fragiles.

La Côte d’Ivoire attend des élections municipales et régionales en septembre prochain et l’autre enjeu que rappelle sans cesse Amadou Coulibaly est la paix. Il a donc saisi l’occasion pour inviter les jeunes à en faire une mission sacrée que leur confie le gouvernement.

Afrika Stratégies France

LogoFin

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus