Afrika Strategies
Revue d'intelligence et d'Analyse

COTE D’IVOIRE : Le ministère de la communication parraine la première édition du Stam

47 675

Le 16 décembre, eut lieu à Abidjan le Salon des téléphonies et des applications mobiles (Stam). Si Amadou Coulibaly n’y a pas pris personnellement part, secoué par agenda, le ministre en charge de l’économie numérique s’est fait représenter par Florence Fadika. La conseillère technique en charge de la conduite du changement et de l’innovation y a porté le message tout une vision.

L’innovation et les nouvelles technologies ont une place de choix dans la vision d’Alassane Ouattara que porte, dans le domaine, le ministère de la communication, de l’économie numérique, en charge des médias. Alors que la capitale ivoirienne connaît un défilé de salon et fora divers ces dernières années, le Stam a une importance plus que symbolique, il donne de la place et de la voix au développement des applications mobiles. La première édition du Salon des téléphonies et des applications mobiles (Stam) s’est ouverte, vendredi 16 décembre 2022 au Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire, sous le parrainage d’Amadou Coulibaly, même si ce dernier a été représenté.

Une première dans la sous-région

Espace pub 830 X 140

C’est un événement nouveau pour l’Afrique de l’ouest francophone. Un salon réservé aux innovations dans le domaine de la téléphonie mobile et donc aux applications, principaux facteurs de la révolution numérique. Etant la personne en charge du sujet auprès du ministre de tutelle Florence Fadika y a représenté Amadou Coulibaly. Son message, un appel « davantage à innover » pour « influencer positivement le quotidien des populations » correspond bien au thème de cette première édition : « Impact social et économique des applications et téléphones mobiles ». A cette occasion, elle a, au nom du ministre Amadou Coulibaly, salué les initiateurs ainsi que les partenaires de cet évènement. Florence Fadika a rappelé que ce type d’évènement « s’inscrit parfaitement dans la vision 2025 du gouvernement ivoirien« , celle de faire de notre pays, un véritable hub d’innovation numérique. Pour finir, Florence Fadika a exhorté les entreprises locales à faire confiance aux développeurs nationaux et aux Start ups Ivoiriennes dans tous les domaines du numérique.

Une vision élaborée

Depuis son arrivée au pouvoir en 2011, Alassane Ouattara a fait des nouvelles technologies une priorité. Les populations ivoiriennes sont, en Afrique, des plus actives sur les réseaux sociaux et les accompagner vers un usage efficace de l’internet a toujours été au cœur de la politique du gouvernement. Une vision déclinée par le ministère de la Communication et de l’économie numérique en stratégie nationale du numérique fondée sur sept (07) piliers dont l’innovation. Mettant ainsi un point d’honneur à l’accompagnement et au développement de l’écosystème des start ups. Amadou Coulibaly lui-même, qui a hérité lors du dernier remaniement de l’économie numérique par soucis d’efficacité et de cohérence de la politique numérique, a toujours porté une attention particulière au secteur qu’il estime être « l’un des plus grands défis des prochaines décennies » pour l’Afrique.

Notons que le Salon des téléphones et des applications mobiles, tenu du 16 au 17 décembre 2022, à Abidjan, représente une opportunité d’échanges et de réflexions sur l’innovation à apporter dans tous les secteurs d’activités de notre économie. Il constitue également une occasion pour faire la promotion de contenus locaux, en particulier des applications mobiles développées localement.

Afrika Stratégies France

LogoFin

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus