Afrika Strategies
Revue d'intelligence et d'Analyse

COTE D’IVOIRE : Le Millenium challenge corporation et les noces d’étain de l’Esatic au cœur des activités du ministre Coulibaly

67 350

Le ministre ivoirien de la communication en charge des médias est passé d’une audience accordé à Agnieszka Rawa à la rentrée solennelle de l’Ecole supérieure africaine des technologies de l’information et de la communication (Esatic). La Directrice du programme « Data Collaboratives for Local Impact » du Département des Opérations Compact du Millennium challenge corporation vient pour le lancement du DigiFemmes alors que l’excellence au sein de l’Esatic à l’occasion de cet anniversaire est une priorité du ministère.

Le ton a été donné dès son entrée au gouvernement, pour Amadou Coulibaly, l’avenir du secteur de la communication très mouvant passe par « la qualité du personnel et l’adaptation en temps réel aux défis de la technologie ». Deux paris qu’il s’est donné personnellement depuis son entrée, en avril 2021 au gouvernent et qui sont devenus le credo de son ministère. Le programme DigiFemmes visant à apporter des solutions aux problèmes rencontrés par les femmes entrepreneures par un recours à la technologie adaptée et l’Esatic étant devenu une référence en termes de formation pour les secteurs dépendant de son ministère, ces deux activités sont du pain béni pour Amadou Coulibaly. Ce qui a justifié qu’ils soient inscrits en lettres d’or dans un agenda sans répit. Comme il aime s’en imposer. Le programme Digifemmes vise notamment à soutenir les PME dirigées par des femmes et à former une nouvelle génération de femmes afin qu’elles deviennent entrepreneures ou trouvent un emploi à travers la filière DigiFemmes Academy.

Mcc, l’Usaid et Microsoft au secours du DigiFemmes

Espace pub 830 X 140

Trois organisations internationales qui se sont mobilisées au service de la femme à travers la promotion et le recours au digital, cela donne le DigiFemmes. Le Millenium challenge corporation est depuis de nombreuses années au service de la Côte d’Ivoire qui est son principal bénéficiaire en Afrique de l’ouest. Plusieurs centaines de milliards de Cfa chaque année au profit des infrastructures sociales, éducationnelles et routières et pour le Digital, un investissement à la fois financier et d’apport de technologies. Un défi partagé par l’Usaid, l’agence américaine d’aide au développement dont la présence en Côte d’Ivoire remonte aux années 1961 alors qu’elle a été fondée en 1961 par John Kennedy. Le président américain la voulait, dans la perspective des Plan Marshall pour l’Afrique, comme « un instrument d’accompagnement et de partage d’expérience« . Six décennies après sa création, ladite agence est toujours d’actualité face aux enjeux qui s’imposent aux pays sous-développés ou en voie de développement. Le ministre et la dirigeante de Mcc ont donc, à l’occasion de leurs échanges le 02 novembre au cabinet, passé en revue les urgences technologiques dépendant de son ministère tout en évoquant l’essentiel des investissements de Millenium challenge Corporation en Côte d’Ivoire d’autant qu’Amadou Coulibaly est aussi le porte-parole du gouvernement. C’est donc au nom de l’exécutif qu’il a remercié Rawa pour sa présence en prélude au lancement du DigiFemmes. « L’entreprenariat féminin s’impose à nous d’autant plus que l’égalité homme-femme n’a jamais été autant que maintenant, une priorité du gouvernement » a-t-il reconnu espérant que « de pareils projets se multiplient« . Un appel de pieds à peine dissipé à l’endroit de Microsoft qui s’est associé au projet et dont l’expérience ne peut qu’être un plus pour la Côte d’Ivoire. Et puisque pour profiter de la révolution technologique, l’Afrique doit compter sur ses compétences en ressources humaines, l’Esatic qui est l’une des principales institutions de formations en sciences de l’information et de la communication ne pouvait pas ne pas recevoir Amadou Coulibaly pour ses noces d’étain.

Vibrantes noces pour l’Esatif

L’événement est prévu de longue date. L’École supérieure africaine des technologies de l’information et de la communication (Esatic) a célébré son 10ème anniversaire couplé à la remise de parchemins aux diplômés de la promotion 2018-2022, le jeudi 03 novembre 2022, sous la présidence effective du ministre de la Communication et de l’économie numérique, Amadou Coulibaly. Aux côtés du porte-parole du gouvernement et ministre de tutelle, son homologue du portefeuille d’état, Moussa Sanogo en a assumé le parrainage. Aubaine pour le ministre Amadou Coulibaly de rappeler que « ce 10ème anniversaire est l’occasion de rendre un vibrant hommage au Président de la République, Alassane Ouattara, dont le leadership éclairé a permis la création de l’Esatic en 2012« . Cette école forme des ressources humaines de qualité dans les différents métiers de la technologie, socle du développement d’une économie moderne de la Côte d’Ivoire qui a fait des nouvelles technologies un secteur prioritaire. Konaté Adama a salué « une attention particulière que porte l’état à l’Esatic, ce qui en a fait une référence internationale et sous-régionale« . Le Directeur de l’Esatic insiste sur le fait que de nombreux pays africains envoient des étudiants dans cette école, signe de sa prospérité académique. « Réelle source de fierté » a rétorqué Amadou Coulibaly.

L’Ecole supérieure africaine des technologies de l’information et de la communication (Esatic) est un établissement Public d’enseignement supérieur qui forme des cadres dans le secteur des technologies numériques. L’école s’est également développée dans des activités de recherche et de développement. Les spécialisations proposées inclus les domaines des réseaux et des services de télécommunications/TIC, de la régulation et de la cyber sécurité.

Afrika Stratégies France

LogoFin

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus