Afrika Strategies
Revue d'intelligence et d'Analyse

COTE D’IVOIRE : Laoualy Dan Dano et Guy Kalou au cabinet d’Amadou Coulibaly

28 037

Mi-août, le ministre de la communication, en charge des médias et de l’économie numérique a échangé sur les enjeux bilatéraux avec son homologue nigérien, Mahamadou Laouly Dan Dano, à son cabinet du Plateau. La veille, celui qui est très attaché aux questions du films et du cinéma a reçu Guy Kalou. Le réalisateur est allé présenter l’édition 2022 du « Festival Semba ».

Deux personnalités, en plein milieu de mois d’août alors que l’essentiel du gouvernement est en vacances, ont défilé au cabinet du ministre de la communication en charge des médias et de l’économie numérique. Si Guy Kalou a présenté son festival de films itinérants et est reparti avec les encouragements et félicitations du ministre qui a promis « le soutien du gouvernement« , Mahamadou Laouly Dan Dano est quant à lui venu de Niamey. Le ministre nigérien de la communication est allé échanger avec son homologue des questions bilatérales entre les deux pays mais aussi de la coopération qui peut être davantage enrichie entre leurs deux ministères. Amadou Coulibaly a l’habitude de pareilles visites d’autant que la Côte d’Ivoire est pionnière en matière d’avancées technologiques dans le domaine des Nouvelles technologies de la communication et de l’information, Ntic dans la sous-région.

« Festival Semba 2022 » au cœur des discussions

Espace pub 830 X 140

Dans l’espace francophone de l’Afrique de l’Ouest et avec le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire est un état pionnier du cinéma et des arts du grand écran. Une posture que le gouvernement, qui accompagne activement le secteur entend dynamiser et renforcer mais aussi populariser. C’est ce qui justifie l’intérêt porté au festival de Ciné populaire itinérant de fils « Festival Semba » par Amadou Coulibaly. Un long échange avec Guy Kalou a permis à ce dernier de présenter au ministre Amadou Coulibaly l’édition 2022 de son festival. Un festival qui se tiendra du 24 au 28 août 2022, et qui consiste à promouvoir les films ivoiriens traduits dans les langues locales, dont le Malinké, le Baoulé et le Bété. Une innovation et un atout pour la culture et le cinéma ivoirien d’autant que la majorité des acteurs s’inscrivent dans l’usage de la langue française. Cette spécificité a été, d’entrée de jeu, saluée par le ministre qui a encouragé l’idée de « rapprocher les populations du cinéma« , tout en leur présentant des opportunités d’emplois qu’offre la traduction des films dans les langues africaines. Le réalisateur natif de Korhogo a insisté sur l’objectif d’user de « cette opportunité pour promouvoir les langues locales et sensibiliser les jeunes sur les grossesses en milieu scolaire« . Des thèmes et sujets qui collent avec l’actualité d’autant que le pays a enregistré 5000 cas de grosses dans ses écoles au cours de l’année 2020-2021. Un bilan qui devrait être aggravé par les chiffres de l’année qui vient de s’achever, lesquels statistiques sont très attendues.

La Tnt, une réussite ivoirienne et partagée en expérience

Parmi les pays africains, la Côte d’Ivoire est l’un des plus avancés en matière de Télévision numérique terrestre (Tnt). Alors qu’Abidjan achève la phase de mise en pratique, il peut servir de leçon et d’échange d’expérience avec des pays voisins. C’est dans cette optique que le mercredi 17 août 2022, le ministre de la Communication et de l’économie numérique, porte-parole du gouvernement, Amadou Coulibaly s’est entretenu avec son homologue Nigérien, Mahamadou Laoualy Dan Dano, ministre de la Communication, chargé des Relations avec les institutions de la République du Niger, à son Cabinet, sis au 8ème étage de l’immeuble Sciam, Abidjan-Plateau. Mahamadou Laoualy Dan Dano est à Abidjan dans le cadre d’une visite de travail portant sur la Télévision numérique terrestre (Tnt). Il est venu s’imprégner des réalisations et avancées de la Côte d’Ivoire en la matière. Une longue séance de travail a eu lieu avec la délégation nigérienne et comme toujours, Amadou Coulibaly est heureux de partager l’expérience ivoirienne. « Surtout quand il s’agit de pays amis et frères » avoue ce passionné de la coopération sud-sud. Amadou Coulibaly s’est dit heureux et fier de pouvoir partager l’expérience de son pays en matière de déploiement de la Télévision numérique terrestre (Tnt) avec son homologue dont le pays envisage d’emboiter le pas à la Côte d’Ivoire.

Afrika Stratégies France

 

 

LogoFin

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus