Afrika Strategies
Revue d'intelligence et d'Analyse

COTE D’IVOIRE : En augmentation de 20%, le budget du ministère de la communication conforte ses programmes et secteurs prioritaires

46 633

Passage obligé et presqu’à la même période de l’année, la présentation des budgets, ministère par ministère. Ce 09 novembre, ce fut le tour d’Amadou Coulibaly. Le ministre de la communication a présenté une prévision équilibrée, qui met en exergue les priorités du gouvernement tout en connaissant une substantielle augmentation.

09 Novembre 2023. Plateau d’Abidjan, principale ville de la Côte d’Ivoire. Depuis quelques jours, un défilé inhabituel de membres de gouvernement se fait au siège de l’Assemblée nationale, objectif, présenter les divers budgets 2024. Et très vite, c’est le tour du ministre de la communication et porte-parole du gouvernement. Une séance plutôt très technique, qui intègre les grandes lignes de dépenses et met en exergue des priorités. Elles tiennent à la fois compte de la vision du chef de l’Etat qui englobe à la fois sa politique générale mais aussi son projet de société sur lequel il a été élu en 2020, que des orientations du chef du gouvernement. Robert Beugré Mambé, le nouveau Premier ministre a donné des consignes pour que les budgets visent à « rationaliser les dépenses de l’Etat et intégrer plus que jamais les facteurs sociaux et humains ». Le budget 2024 du ministère de la Communication tel que présenté par Amadou Coulibaly s’élève à un peu plus de 37 milliards Fcfa. A l’issue des échanges, ce budget a été adopté dans son intégralité à l’unanimité des députés présents.

Une hausse substantielle de 20%

Espace pub 830 X 140

Le ministère a été, lors du dernier remaniement, divisé en deux, l’économie numérique ayant été séparée de la communication. Une situation qui a eu un effet sur le montant global du budget du ministère par rapport à l’année dernière. Mais quand on prend en compte le budget du seul portefeuille de la communication, l’augmentation sensible a été de 20%. Soit 37 milliards Fcfa (environ 56,4 millions d’€) contre un peu plus de 31 milliards l’année en cours. Le ministre de la Communication était face aux députés avec une présentation claire. Ses priorités de base, la qualité de la ressource humaine et la modernisation des directions techniques n’ont pas changé. L’axe de la politique globale d’Alassane Ouattara étant les grandes infrastructures et la course aux nouvelles technologies, cela a été ressenti dans la présentation du budget. Le budget, dans ses priorités, s’articule autour de trois principaux programmes, l’administration générale, la communication et les médias et les comptes spéciaux du Trésor.

La course à la rationalisation

C’est la principale consigne du chef du gouvernement, rationner au mieux les deniers publics et conforter les mécanismes internes de contrôle afin d’éviter les mauvaises pratiques. Avec un budget exécuté l’année dernière à 98,16%, le besoin de rallonger se justifie. Depuis la pandémie de Covid-19 qui a éprouvé toutes les économies du monde, la Côte d’Ivoire dont la résilience a été saluée par la Banque mondiale et le Fonds monétaire internationale est encore l’un des rares pays à maintenir le cap de la croissance, en matière budgétaire. Avec la maitrise de son taux d’endettement. A 56,7% en 2022, le pays a le taux le plus bas de l’espace Uemoa (Union économique et monétaire ouest africaine) qui se limite à 70%. Compte tenu des différentes crises notamment des matières premières consécutives à la pandémie, la plupart des pays ont creusé leur taux d’endettement. L’augmentation de 6 milliards Fcfa soit 9,15 millions d’€ est un exploit.

L’adoption aisée de ce budget relance de nouveaux défis et intègre plus que jamais des enjeux actuels notamment en matière de communication notamment le développement de la presse, de l’audiovisuel et de la communication publicitaire, mais aussi la formation et accès aux métiers de l’audiovisuel et enfin, la gestion du système d’information et de communication. « Face à l’apparition des nouvelles Technologies et de leur rapide évolution, à l’expansion des moyens de communication, le gouvernement se doit d’être au rendez-vous par une politique d’anticipation, d’encadrement et de financement » prévoit le ministre. Amadou Coulibaly se satisfait de ce nouveau budget.

Afrika Stratégies France

LogoFin

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus