Afrika Strategies
Revue d'intelligence et d'Analyse

COTE D’IVOIRE : Après la Poste, Amadou Coulibaly à l’Esatic et à l’Emsp

72 343

Les tournées du ministre ivoirien de la Communication et des médias, visant les entités liées à l’économie numérique continuent. Un tour rapide à la poste puis la visite de deux écoles notamment l’Ecole Supérieure Africaine des Technologies de l’Information et de la Communication (Esatic) et l’Ecole Multinationale Supérieure des Postes (Emsp) ont marqué la dernière semaine du mois de mai.

Abidjan Plateau, quartier administratif et à l’Immeuble Postel, dirigeants et personnels se sont mobilisés ce mardi 24 mai pour accueillir pompeusement Amadou Coulibaly. « La visite de notre ministre était très attendue » a laissé entendre le Directeur général de l’organisation. Isaac Gnamba-Yao n’a pas pu, à l’occasion, dissiper sa joie, la liesse se lisant aussi sur les visages du personnel massivement mobilisé. Pour cette institution séculaire dont l’importance n’est plus à démonter, ce déplacement est historique d’autant qu’elle reçoit de moins en moins de visite de la hiérarchie. « La Poste passe à l’oubli dans la mémoire collective parce qu’avec les nouvelles technologies, il y a une impression générale qu’elle est dépassée » a déploré Téné Gaoussou, syndicaliste pour qui « la journée est inoubliable ». Tout est allé très vite ensuite, visite des locaux et séances de travail mais aussi des échanges approfondis avec le personnel spécialisé sur les nouveaux et grands défis qui attendent la Poste. Le premier responsable de l’organisation travaille sur le sujet depuis un moment d’autant que Gnamba-Yao est aussi président du Conseil d’administration de l’Union universelle de la Poste depuis 2021.

Une visite qui a marqué les esprits

Espace pub 830 X 140

 Cette visite s’inscrit dans le cadre des tournées entreprises par le ministre Amadou Coulibaly dans les structures sous la tutelle technique de son département ministériel depuis le mercredi 18 mai 2022. Il avait visité des agences spécialisées de son département, notamment celles liées à l’économie numérique dont il a pris possession depuis le dernier remaniement gouvernemental. Après les civilités, le ministre a eu une séance de travail avec le comité de direction de la Poste de Côte d’Ivoire, avant d’échanger avec l’ensemble du personnel. Cette séance de travail lui a permis de noter les projets prioritaires de la Poste, mais également les défis auxquels elle doit faire face. Le nouveau ministre de tutelle sait mieux que quiconque que compte tenu des développements des nouvelles technologies, la mission de cette société publique doit évoluer « en intégrant des facteurs nouveaux dans un contexte de permanentes innovations« . Dans son adresse, le ministre a rappelé le rôle important que doit jouer la Poste, en tant qu’outil de développement proche de la population. Aussi s’est-il engagé à accompagner cette structure dans la mise en œuvre de ses chantiers. Et pour prouver combien la formation du personnel dépendant de son ministère lui tient à cœur, Mamadou Coulibaly s’est immédiatement rendu à l’Ecole Multinationale Supérieure des Postes (Emsp) dès le lendemain.

 Emsp, une école qui doit s’adapter

 Le 25 mai, au lendemain de sa visite à la Poste, Amadou Coulibaly s’est rendu à l’Ecole multinationale supérieure des postes (Emsp), occasion pour le ministre de la Communication et de l’économie numérique, qui s’est fait accompagner de plusieurs membres de son cabinet, d’inviter cette école à s’adapter. Pour le ministre, point de doute, compte tenu des défis nouveaux, l’école doit continuer à évoluer. Le ministre Amadou Coulibaly y était dans le cadre de ses visites de travail dans les structures sous la tutelle de son département ministériel. L’aubaine pour le Directeur général de l’Emsp de présenter en long et en large sa structure avant d’énumérer comme un chapelet de doléances l’ensemble des difficultés que rencontre son administration dans l’exercice de ses missions. Amadou Coulibaly a aussitôt affirmé son engagement et sa disponibilité à soutenir les réformes nécessaires au développement de l’Emsp. L’Ecole multinationale supérieure des postes d’Abidjan (Emsp) est une institution sous-régionale créée en 1970 et accueillant les cadres et agents des services postaux de 8 pays : Sénégal, Mauritanie, Mali, Togo, Niger, Burkina Faso et Côte d’Ivoire. Et d’une école à une autre, le ministre n’aura à faire qu’un pas.

Esatic, un instrument de prédilection pour le secteur numérique

Après l’Ecole multinationale supérieure des postes (Emsp), le ministre s’est rendu à L’Ecole supérieure africaine des technologies de l’information et de la communication (Esatic) sur le boulevard de Marseille à Abidjan. Une visite qui vise à aider l’autorité de tutelle à s’imprégner des réalités de cette institution de formation. Accueilli par la Direction générale et les étudiants de l’Esatic, le Ministre a effectué une visite guidée des locaux, avant d’avoir une séance de travail avec le personnel de cet établissement. Et comme lors des visites précédentes, des difficultés du quotidien ont été évoquées ainsi que l’enjeu des mutations et réformes. Le défi de la modernisation est ressenti comme une urgence par les étudiants qui, comme le personnel, ont ressenti cette visite comme inédite d’autant qu’un tel passage n’est pas fréquent dans ledit établissement, ce qu’exprimera le premier responsable, Konaté Adama.

L’Ecole Supérieure Africaine des Technologies de l’Information et de la Communication (Esatic) est un établissement Public d’enseignement supérieur qui forme des cadres dans le secteur des technologies numériques. L’école s’est également développée dans des activités de recherche et de développement. Les spécialisations proposées inclus les domaines des réseaux et des services de télécommunications/TIC, de la régulation et de la cyber sécurité.

Afrika Stratégies France

 

LogoFin

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus