Afrika Strategies
Revue d'intelligence et d'Analyse

Sommet de la Cemac: Touadéra succède à Biya à la tête de la Conférence des chefs d’État

5 611

Clap de fin vendredi 17 mars dans la soirée à Yaoundé, au Cameroun, pour la conférence des chefs d’État de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (Cemac). Avant la prochaine réunion prévue à Bangui, le président centrafricain Faustin-Archange Touadéra a, selon les règles de l’ordre alphabétique, pris la suite de son homologue camerounais Paul Biya à la tête de la Conférence des chefs d’États de la Cemac.

Plusieurs dossiers étaient au menu des discussions de cette première réunion de la Cemac en présentiel depuis le début de la pandémie de Covid-19. Au final, concernant la monnaie du franc CFA, aucune conclusion n’a été tirée pour le moment : les discussions vont se poursuivre au niveau des ministres des Finances de la communauté.

Les chefs d’État ont néanmoins admis que le sujet du maintien ou non de cette monnaie contestée par une partie de la jeunesse africaine est en débat.

« Nous avons demandé à nos institutions spécialisées, au niveau de la commission de la CEMAC [Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale, NDLR] et au niveau aussi de la BEAC [Banque des États de l’Afrique centrale, NDLR], de poursuivre les réflexions. Et dans un délai très court, nous reviendrons. Il y a déjà eu une première réflexion sur laquelle nous avons travaillé, hier, mais des orientations ont été données de manière très claire, avec mes pairs, en direction des institutions et nous allons poursuivre dans ces délais-là, très rapidement, pour approfondir et prendre des décisions. Voilà ce que je peux vous dire », a déclaré Faustin Archange Touadera, lors d’une conférence de presse, ce samedi 18 mars.

 

Pour ce qui est des conséquences économiques de la guerre en Ukraine, les chefs d’État saluent les mesures « exceptionnelles » prises par les États membres de la Cemac. Des mesures qui ont permis d’atténuer l’impact de cette crise. Ils réitèrent également « l’importance de poursuivre le plan de relance économique post Covid-19 ».

À noter aussi que les participants de ce sommet ont félicité le président du Tchad pour la « qualité de la conduite de la transition » et ont « encouragé Mahamat Idriss Déby à poursuivre la mise en œuvre du processus jusqu’à son terme ».

Si le sommet s’est refermé sans que l’on connaisse le nom du successeur de Daniel Ona Ondo à la présidence de la Commission de la Cemac, en revanche, la passation de pouvoir à la tête de la Conférence des chefs d’État de l’institution a bien eu lieu entre le président camerounais, Paul Biya, et son homologue centrafricain, Faustin-Archange Touadéra. La capitale Bangui accueillera d’ailleurs la prochaine session de la Conférence des chefs d’États de la Cemac.

Afrika Stratégies France avec RFI

LogoFin

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus