Afrika Strategies
Revue d'intelligence et d'Analyse

Mali: fragilisé, le Premier ministre Choguel Maïga invite la classe politique à une rencontre

8 959

Le Premier ministre malien, Choguel Maïga, convie les partis politiques du pays ce lundi 18 mars dans l’après-midi à une rencontre à la primature. Affaibli politiquement depuis sa destitution de la présidence du comité stratégique du Mouvement du 5 juin (M5), qui a activement participé à la chute de l’ancien président malien Ibrahim Boubacar Keïta en août 2020, il tente de reprendre la main.

Avec notre correspondant régional, Serge Daniel

Sur le carton d’invitation, il s’agit d’une « rencontre d’échanges avec les partis politiques maliens ». Entre autres messages, le chef du gouvernement demandera aux politiques maliens de soutenir la transition et son action à la tête du gouvernement.

Espace pub 830 X 140

La salle, sera-t-elle clairsemée ? Les partis seront-il cette fois-ci massivement représentés ? Certains ont déjà annoncé la couleur. L’un d’eux a déclaré : « Pas question d’aller répondre à une invitation d’un homme clivant qui n’a fait que diviser les politiques. »

Éjecté du M5, mouvement qui l’a propulsé à la primature, Choguel Maïga est aujourd’hui politiquement affaibli. Ses camarades de lutte au sein du M5, comme Mountaga Tall, lui ont tourné le dos. Et sa propre formation politique, le Mouvement patriotique pour le renouveau (MPR), ne fait pas partie des poids lourds du marigot politique local. Il tente de rallier une frange de la classe politique au moment où certains réclament encore une fois son départ.

Mais, pour le moment, sur son avenir politique, le maître des horloges reste le chef de la junte, le colonel Assimi Goïta.

Afrika Stratégies France avec RFI

LogoFin

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus