Afrika Strategies
Revue d'intelligence et d'Analyse

COTE D’IVOIRE : Formations et sensibilisation autour de l’usage responsable des médias sociaux au ministère de la communication

45 502

Les médias sociaux se sont invités dans nos vies et depuis une décennie, sont devenus incontournables. Alors que la Côte d’Ivoire est l’un des pionniers en Afrique dans le domaine, le besoin de l’encadrement et surtout de la responsabilisation s’est vite imposé. Le ministère en charge du secteur engrange un plan de sensibilisation, avec en amont d’importantes formations. Ouvert le 16 août, le processus durera dans le temps.

16 août 2023. Alors que la campagne électorale pour les municipales et les régionales débutent à peine, c’est le ministre lui-même qui ouvre le bal. Amadou Coulibaly a procédé au lancement officiel de la campagne de sensibilisation à l’utilisation responsable des médias sociaux, au cours d’une conférence de presse, le mercredi 16 août 2023, au Sofitel hôtel Ivoire d’Abidjan. Le ministre de la Communication et de l’économie numérique a toujours fait de l’usage responsable des réseaux sociaux une priorité de son département et autour du défi de sensibilisation, tout son cabinet est mobilisé. Le porte-parole du gouvernement estime que « si les médias sociaux sont une chance pour notre temps, leur utilisation devrait être responsable » pour éviter les déviances.

« En ligne, tous responsables »

Espace pub 830 X 140

A travers la campagne dénommée « En Ligne Tous Responsables », le ministère de la Communication et de l’économie numérique s’engage, avec l’appui du gouvernement, à éduquer et sensibiliser le public sur l’importance d’une utilisation responsable et respectueuse des outils numériques et des réseaux sociaux. L’objectif étant de faire de la confiance numérique une réalité en Côte d’Ivoire par le respect de la confidentialité, l’intégrité des données, et le respect des réglementations. Ces dernières années, des dérapages ont été récurrents dans le pays au point de faire sortir le Procureur de la République assez régulièrement. L’usage du recadrage par le recours à la loi et aux dispositions techniques s’impose plus que jamais. La première phase de cette campagne de sensibilisation sera meublée de plusieurs formations. Elles se déroulent depuis le 21 août dans 21 localités de de la Côte d’Ivoire notamment « les huit (08) villes universitaires et les quatorze (14) communes du grand Abidjan » détaille la direction de cabinet. Et comme l’application de la loi nécessite l’intervention des forces de l’ordre, la présence à la cérémonie de lancement de Vagondo Diomande a été remarquée. Pour le ministre de l’intérieur et de la sécurité, « l’usage irresponsable des médias sociaux peut être une source d’insécurité« .

La campagne proprement dite

La campagne s’étale jusqu’en janvier 2024 et est établie en trois grandes phases. La sensibilisation en août et septembre qui utilisera divers canaux de communication pour informer le grand public sur les objectifs de la campagne et sur les principaux enjeux de la sécurité en ligne. Ensuite l’éducation, en octobre et novembre, avec des webinaires et des ateliers seront organisés pour approfondir les thèmes abordés durant la phase de sensibilisation. Puis enfin, la consolidation en décembre 2023 et janvier 2024. La troisième et dernière phase visera à consolider les connaissances acquises et à encourager un changement durable des comportements. Cette phase comprendra une récapitulation des points clés de la campagne, des témoignages, ainsi que des activités interactives pour renforcer l’engagement du public. Le gouvernement ivoirien souhaite souligner son engagement à favoriser un environnement numérique sain et sécurisé pour tous les citoyens ivoiriens, aussi bien dans le respect des droits que dans la responsabilité des acteurs. C’est pourquoi cinq axes sont pris en compte dans le processus de formation. La Sensibilisation et l’Éducation, l’engagement communautaire, les outils et ressources, la récompense des bons acteurs et bonnes pratiques et enfin, l’évaluation et l’amélioration continues.

Mise à niveau des formateurs

Pour que la formation se passe au mieux et que la campagne soit efficace, la première étape a été la formation des formateurs. Dès le 17 août, après le lancement officiel de la campagne de sensibilisation à l’utilisation responsable des médias sociaux par Amadou Coulibaly, la Direction de la formation et du développement des compétences (Dfdc) du ministère a organisé une session de formation, à l’intention des formateurs retenus pour ladite campagne. Ensuite, dès le 24 août, le Directeur de cabinet adjoint du ministère de la Communication et de l’économie numérique a eu une séance de travail avec les formateurs retenus dans le cadre de la campagne de sensibilisation à l’utilisation responsable des médias sociaux au 8ème étage de l’immeuble Sciam. Oumar Konaté a ainsi passé en revue les modules de formation qui seront dispensés lors des ateliers de sensibilisation qui se tiendront dès fin août. A cette occasion, Oumar Konaté a réitéré « l’implication personnelle évidente » d’Amadou Coulibaly pour la réussite de cette campagne. Cette campagne de sensibilisation s’inscrit dans l’opérationnalisation du comité national de digitalisation (Cndigit). Et face à l’importance de l’événement, le Directeur de cabinet adjoint du ministère de la Communication et de l’économie numérique, Oumar Konaté, s’est entouré des acteurs phares du cabinet sur le sujet, notamment Gertrude Dammond, Directrice générale de la Communication,  Brahima Yeo, Chef de Cabinet et Evelyne Kodjo, Directrice de la Formation et du développement de compétences.

Afrika Stratégies France

 

 

LogoFin

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus