Afrika Strategies
Revue d'intelligence et d'Analyse

COTE D’IVOIRE : Baptême de feu numérique pour Amadou Coulibaly

53 259

Avec le dernier remaniement, le ministre de la communication qui était déjà en charge des médias a acquis l’économie numérique. Une décision de cohérence compte tenu des liens entre médias et numérique. Ce mois de mai, il a entamé des visites aux diverses structures liées au numérique. Compte rendu.

Lors du dernier remaniement, Amadou Coulibaly a cédé la Francophonie qu’affectionnait bien l’ex professeur de Lettres pour un autre pan non moins passionnant, le numérique. Et comme le veut la tradition, une tournée sur des structures liées à ce nouveau démembrement de son ministère s’imposait. Pour celui qui a fait du contact avec l’humain et de la promotion des ressources humaine une priorité, ce fut une belle occasion de rencontres. L’Autorité de régulation des télécommunications en Côte d’Ivoire (Artci), l’Agence ivoirienne de gestion des fréquences radioélectriques (Aigf) ou encore Projet de Solutions Numériques pour le Désenclavement des zones rurales et l’E-Agriculture (Psndea), il n’a voulu épargner aucun secteur concerné. Une tournée perçue par les dirigeants et personnels de ces diverses structures comme un signal fort. Dans la sous-région, la Côte d’ivoire a toujours été le leader du numérique et de l’internet. Avec une couverture internet qui avoisine les 85%, le numérique est vite devenu un grand défi. Et le lier à la communication et au média permet une meilleure coordination et interaction.

 Un baptême de feu tout numérique

Espace pub 830 X 140

Désormais en charge du secteur de l’économie numérique, le Ministre Amadou Coulibaly a entrepris une série de visites de travail avec les principaux acteurs de cet important secteur de son département ministériel. A Marcory Anoumanho, Amadou Coulibaly a visité les locaux de l’Autorité de Régulation des Télécommunications/TIC de Côte d’Ivoire avant une séance de travail avec la Directrice générale de l’Artci et l’ensemble de ses équipes, « en vue de s’imprégner des réalités du secteur des télécommunications ainsi que des conditions de travail des agents » selon son cabinet. Le ministre a invité Namahoua Bamba, la patronne de l’institution ainsi que l’ensemble des agents « à faire preuve de responsabilité dans l’exercice de leurs fonctions« .  Pour rappel, l’Artci est une autorité indépendante dotée d’une autonomie financière, créé en mars 2012. Avec son directeur de cabinet, Adou Martial et son conseiller spécial, Oumar Konaté, la visite se poursuivra à l’Agence Ivoirienne de Gestion des Fréquences radioélectriques (Aigf), le mercredi 18 mai 2022. Mêmes rituels, séance de travail et longs échanges avec les agents, « pour mieux cerner les enjeux et la réalité du terrain » selon Amadou Coulibaly. Occasion pour Yacouba Coulibaly a exprimé toute sa gratitude pour sa visite au sein de cette structure. Le Directeur général a saisi l’opportunité pour faire le bilan des actions menées ces dernières années par son organisation.

Le Psndea, une spécificité ivoirienne qui marche

Le 19 mai Amadou Coulibaly s’est rendu au siège du comité exécutif du Projet de Solutions Numériques pour le Désenclavement des zones rurales et l’E-Agriculture (Psndea), sis à Cocody Angré. Le Psndea a pour mission d’accroitre l’accès aux services numériques à haut débit abordable dans les collectivités rurales et de tirer parti des Plateformes Numériques pour améliorer la Productivité Agricole dans notre pays. Une visite très attendue par ce projet à vocation plutôt exceptionnelle. Car il s’agit d’une structure qui rend palpable les potentialités du numérique, ici dans le secteur agricole. Une spécificité qui a tout de même passionné le ministre qui y passera plus de temps. Henri Danon qui en est le coordinateur et son équipe ont longuement présenté ce joyau rare dans la sous-région. Il est l’incarnation d’une volonté politique de mettre le numérique au service du quotidien, une vision murie par le président Ouattara et bien intégré par le ministre qui découvre aussi ce monde passionnant, innovant et très évolutif.

Les populations ivoiriennes étant très actives sur les nouveaux médias, la politique mise en place permet aussi une rentabilisation du secteur pour l’état et une occasion pour les acteurs d’en tirer le maximum. Ce dont, mieux que quiconque, Amadou Coulibaly est conscient.

Afrika Stratégies France

 

LogoFin

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus