Afrika Strategies
Revue d'intelligence et d'Analyse

LEGISLATIVES-CI : Amadou Coulibaly (Am’s) connaît une fin de campagne en apothéose

1 409

La campagne est allée très vite et les populations, plus que les politiques, sont les premiers à rester sur leur faim. La petite semaine est passée inaperçue mais Amadou Coulibaly (Am’s) surcharge son programme pour faire un maximum de tournée dans Korhogo Sous-préfecture. Pignon, Nangasserégué, Oumbolo, Litio, Soba, ou encore Kombolokoura (nord), le candidat entend faire l’essentiel, pour une fin prévue demain, en proximité avec les populations. En attendant, l’appui et le soutien de Fidèle Sarassoro vient à point nommé pour le candidat et Emile Sorho, son suppléant.

La reprise de la seconde phase en début de semaine après un actif weekend a été marquée par un arrêt improvisé sur la route de Benguebougou. Quelques centaines de personnes ont imposé au convoi du candidat une étape qui ne figure pas sur l’agenda officiel. Il a fallu saluer les populations de Fapaha (30 km de Korhogo, principale ville du grand nord) qui voulaient ovationner leur candidat et lui souhaiter du courage. Le futur honorable a dû se soumettre au rituel de l’improvisation avant de reprendre sa route pour Beguebougou où, dans le respect des gestes barrières, la mobilisation fut au-delà de ses attentes en cette période de pandémie. Il n’a d’ailleurs jamais manqué l’occasion d’appeler ses sympathisants à « ne prendre aucun risque avec la Covid-19 » afin de permettre « à la Côte d’Ivoire d’en arriver à bout » sans délai.

Une forte mobilisation

Espace pub 830 X 140

La mobilisation est à son paroxysme et le candidat a fait campagne en terrain conquis. Au-delà de sa popularité et de l’immense réseau qu’il détient à la base, Am’s a pu compter sur la grande famille Gon Coulibaly et la mémoire de grâce de l’ancien Premier ministre. La famille de ce dernier a été aperçue à plusieurs étapes comme si le combat était aussi à l’honneur du défunt dont les funérailles traditionnelles devraient se tenir à la fin de ce mois. Que ce soit à Nenekri où il a dû rendre visite à Papa Gon Coulibaly, respecté notable et chef du village ou à Soba, l’accueil fut le même. Ce mercredi, le candidat a sillonné Lofiné, Odoro, Kassoumgbarga ou encore Koni toujours dans sa circonscription électorale. Pas moins d’une demi-douzaine de lieux et une dizaine d’activités chaque jour. Une situation rendue possible par la longue culture de terrain du candidat et surtout, la grande sympathie dont bénéficie sa famille dans cette partie de la Côte d’Ivoire.

Une campagne de proximité pour la fin

Si la campagne prend fin ce jeudi, Am’s entend la clôturer en proximité avec une population qui « est très attachée à la vision du président de la République » selon le candidat. Au lieu d’enchainer des promesses, il préfère faire du projet de société d’Alassane Ouattara l’épine dorsale de sa campagne, certain que « les ivoiriens en aperçoivent les enjeux ». Il rappelle tout de même l’investissement du chef de l’Etat dans le domaine de la santé, l’éducation et l’électrification. « Tout au long de cette campagne, l’accueil était très chaleureux » confie le candidat au reporter de Afrika Stratégies France avant d’insister sur la valeur de la « fidélité » chère aux populations. « Je les invite à rester fidèles au président Ouattara » rappelle-t-il. Jeudi, il rencontrera en soirée les grandes familles et notables et discutera à bâtons rompus avec les populations, de maison en maison.

Le même message d’espoir et de paix

La mémoire d’Amadou Gon Coulibaly, compagnon de combat et cousin du candidat a plané sur l’ensemble de ses activités. Hier, les trois candidats de la majorité présidentielle se sont réunis pour porter un message d’union et de rassemblement autour du président Ouattara à qui ils entendent « garantir une écrasante majorité » à l’issue de ce scrutin. Là encore, l’hommage rendu au feu Premier ministre fut émouvant. « Il faut faire gagner le parti si on veut honorer la vision et la mémoire d’Amadou Gon Coulibaly » insistent-ils en substance. Le candidat constate un nouvel espoir qu’il veut durable après la présidentielle qui a été entachée de violences. C’est d’ailleurs pour cela qu’il rappelle l’importance de la « paix, de la tolérance et du vivre-ensemble » comme si, pour Amadou Coulibaly, ces législatives préparent le terrain de la réconciliation.

Ces législatives pour lesquels le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) part favori aura lieu le samedi et vise à renouveler les 255 sièges que compte l’Assemblée nationale de la Côte d’Ivoire. Poumon économique de l’Afrique de l’ouest, le pays compte 26.500.000 habitants et après la guerre civile de 2010, s’est résolument engagée sur la voie de l’émergence avec une croissance qui devrait envoisiner, en prévision, 7% en 2021. La Côte d’Ivoire résiste à la pandémie malgré une légère chute de sa croissance et pourrait, selon la Banque mondiale, rattraper « rapidement le manque à gagner ».

Afrika Stratégies France

LogoFin

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus