Afrika Strategies
Revue d'intelligence et d'Analyse

La sécurité de la région des Grands Lacs au cœur d’un mini-sommet de chefs d’État

554

Quatre chefs d’État africains se sont réunis samedi 12 février à Oyo, à 400 kilomètres au nord de Brazzaville. Ils ont évoqué les questions de paix et de sécurité dans la région des Grands Lacs et les récents coups d’État survenus dans trois pays d’Afrique de l’Ouest.

Les présidents Denis Sassou-Nguesso du Congo, hôte du sommet, Félix Tshisekedi de la RDC, Yoweri Museveni d’Ouganda et Faure Gnassinbé du Togo ont exprimé leur plein soutien aux opérations militaires conjointes engagées par les forces armées ougandaises et congolaises à l’Est de la RDC. Ces opérations visent « à éradiquer les rebelles des Forces démocratiques armées ».

Selon une source diplomatique qui s’est confiée à RFI, il est désormais question de « serrer les rangs pour faire barrage aux ADF qui ont fait allégeance à l’État islamique et semblent à présent décidées à imposer leur loi dans les pays du Bassin du Congo ».

Soutien à la Cédéao

Les quatre dirigeants soutiennent également les mesures prises par la Cédéao contre le Burkina, la Guinée et le Mali, pays secoués par des coups d’État. D’après une autre source diplomatique, les chefs d’État d’Afrique Centrale cherchent à mieux comprendre ce qui se passe en Afrique de l’Ouest pour s’en prémunir.

Outre les questions de paix et de sécurité, Yoweri Museveni est venu discuter avec Denis Sassou-Nguesso, en charge cette année de la présidence tournante de l’OPEP, de la future extraction du pétrole dans le Lac Albert.

Afrika Stratégies  France avec RFI Afrique

LogoFin

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus