Afrika Strategies
Revue d'intelligence et d'Analyse

COTE D’IVOIRE : L’Abidjan Border Forum » a marqué le mois d’octobre

47 048

La première édition du « Abidjan Border Forum » a eu lieu du 18 au 20 octobre dernier. L’apothéose de cet événement qui vise à relancer les problématiques des zones frontalières et leur contribution au développement s’est déroulée à l’auditorium de l’immeuble Caistab. Amadou Coulibaly y a représenté le chef du gouvernement, parrain que d’autres contraintes ont empêché d’être sur les lieux. Mais avant, le groupe « Cerco Côte d’Ivoire » a été reçu au cabinet du porte-parole du gouvernement.

Dr Alain Capo Chichi. Son nom a grands échos en Afrique où l’informaticien et spécialiste réseau enchaîne des innovations et inventions. Le 18 octobre, il a été reçu par Amadou Coulibaly. Comme la plupart des autorités ivoiriennes, le ministre de la communication, en charge des médias et de l’économie numérique tient à l’œil ce génie d’origine béninoise et installé en Côte d’Ivoire depuis de nombreuses années. « Nul n’est prophète chez soi« , murmure-t-on dans son entourage alors que ce dernier a dû quitter son pays d’origine pour mener de géants projets en Côte d’Ivoire. Deux jours après l’audience, la première édition du « Abidjan Border Forum » connaîtra la participation d’Amadou Coulibaly, représentant Patrick Achi.

Capo Chichi chez AM’S

Espace pub 830 X 140

Le ministre de la Communication et de l’économie numérique, porte-parole du gouvernement, Amadou Coulibaly, a donc reçu en audience les responsables du groupe « Cerco Côte d’Ivoire», à son cabinet du 8è étage de l’immeuble Sciam. A leur tête, Alain Capo Chichi, le leader du groupe. Il s’agit notamment d’une start-up ivoirienne installée dans la zone franche de Grand-bassam, qui a conçu le premier « superphone » made in Côte d’Ivoire, de marque « Open ». L’auteur est allé présenter son produit fini au ministre qui a fait de l’économie numérique une priorité de son département. Le ministère n’a d’ailleurs ménagé aucun effort pour accompagner les diverses étapes de ce projet. A cette occasion, le ministre a exprimé toute sa fierté et ses félicitations au groupe Cerco, pour cette belle invention qui, s’inscrit parfaitement dans la vision de faire de notre pays le plus grand hub numérique de l’Afrique de l’Ouest. Vision portée par le Chef de l’Etat, Alassane Ouattara. Cerco Côte d’ivoire est pôle d’innovation au service du développement économique, social et culturel. Il est présent au Burkina Faso, au Bénin et en France. « Notre vision est celle d’être un Centre d’Excellence pour l’Enseignement Supérieur et la recherche en Afrique, un pôle d’innovation au service du développement économique, social et culturel » a insisté Alain Capo Chichi en marge de l’audience.

« Abidjan Border Forum » en question

Le 20 octobre, Amadou Coulibaly a représenté le chef du gouvernement au « Abidjan Border Forum » qui a ouvert ses portes deux jours plus tôt, à l’auditorium de l’immeuble Caistab. Organisée par le Secrétariat exécutif de la commission nationale des frontières de la Côte d’Ivoire (Cnfci), cette édition était placée sous le patronage de son Excellence Monsieur le premier ministre, Chef du Gouvernement. Ledit forum vise, d’une part, à positionner la problématique de la gouvernance aux frontières au cœur des politiques de développement, et d’autre part, à « mettre en place un réseau d’échanges et de partage d’expériences en vue de promouvoir les actions et initiatives publiques et privées visant à développer les zones frontalières et à améliorer les conditions de vie des populations qui y vivent » a précisé le cabinet du ministre. Une forte mobilisation d’experts et de spécialistes a eu lieu à l’occasion mais aussi des membres de la société civile des praticiens et universitaires. Ce rendez-vous international dont c’est la première édition à vocation à se répéter à fréquence régulière. 3000 personnes y ont pris part s’inscrivant ainsi dans la dynamique africaine de transformation des frontières en espaces de paix, de sécurité, d’intégration et de développement socio-économique. La conférence inaugurale a été animée par Frédérick Gateretse Ngoga point focal du programme frontière de l’Union africaine au département des affaires politiques, paix et sécurité sur le thème : frontières et sécurité collective.

Compte tenu des enjeux frontaliers que connaît le continent, Amadou Coulibaly a insisté sur ses vœux de voir rapidement la prochaine édition, « cette rencontre est déterminante pour les défis qui attendent nos frontières » a-t-il conclu.

Afrika Stratégies France

 

 

 

 

 

 

 

LogoFin

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus