Afrika Strategies
Revue d'intelligence et d'Analyse

COTE D’IVOIRE : Amadou Coulibaly continue ses visites dans le secteur du numérique

72 176

Les visites du ministre de la communication en charge des médias et de l’économie numérique continuent dans des structures de son département. Il était la semaine dernière à l’Agence nationale du service universel des télécommunications-tic ainsi qu’à la Fondation jeunesse numérique après le Village des technologies de l’information et de la biotechnologie. Objectif, cerner les défis du numérique et ajuster ses orientations en fonction des réalités.

Depuis sa nomination comme en charge de l’économie numérique, celui qui était jusque-là ministre de la communication et des médias a tout de suite lancé une tournée dans les secteurs nouveaux de son ministère, notamment le numérique. Après l’Autorité de Régulation des Télécommunications, l’Agence ivoirienne de gestion des fréquences radioélectriques ou encore Projet de Solutions Numériques pour le Désenclavement des zones rurales et l’E-Agriculture, Amadou Coulibaly continue son chemin de pèlerin. La semaine dernière, il a été reçu à l’Agence nationale du service universel des télécommunications-Tic (Ansut) et à la Fondation jeunesse numérique (Fjn). Entre temps, un détour au Village des technologies de l’information et de la biotechnologie (Vitib) s’est imposé à celui qui a vite pris ses aises dans le secteur du numérique récemment raccordé à son ministère. Des visites qui, comme les précédentes, n’ont pas laissé personnels et dirigeants insensibles.

Un nouveau souffle à l’Ansut

Espace pub 830 X 140

« Une grande satisfaction ! » clamé Gilles Thierry Beugré. Le Directeur général de L’Agence nationale du service universel des télécommunications-ticI (Ansut) qui fête cette année son dixième anniversaire a saisi l’occasion pour sensibiliser l’autorité de tutelle aux besoins de cette société d’état. Il a qualifié la visite d’opportune et de stratégique « pour l’avenir de la boite » et été touché par l’appréhension rapide et pertinente que le ministre avait de leurs missions. « Il a vite compris l’essentiel et semble rapidement familiarisé avec notre quotidien » a-t-il confié, certain que « cette visite ouvre de nouveaux horizons« . Dans la foulée, le cabinet du ministre avait précisé que « partager le quotidien de ses collaborateurs et s’imprégner de leurs conditions de travail » était l’objectif de la visite de travail effectuée par le ministre de la Communication et de l’économie numérique, porte-parole du gouvernement, Amadou Coulibaly, à l’Agence nationale du service universel des télécommunications-tic (Ansut). Comme lors des précédentes visites, le ministre a d’abord eu une séance de travail avec la direction générale, puis avec l’ensemble du personnel de l’Ansut, avant d’effectuer une visite des locaux. Comme d’habitude, quelques questions de précisions puis Amadou Coulibaly a assuré le personnel de sa détermination à relever avec eux les différents challenges qui s’imposent à l’Agence nationale du service universel des télécommunications-tic (Ansut) et à contribuer au redémarrage et à la réalisation des projets prioritaires de notre pays qui sont à la charge de ladite structure. En quittant le siège de l’Ansut à Cocody Angré, la prochaine visite au Village des technologies de l’information et de la biotechnologie (Vitib) occupait tous les esprits de l’importante délégation ministérielle.

Renforcer les atouts du Vitib et accompagner la Fjn

Deux structures qui par leur nature incontournable et le volet social et économique de leurs missions ont attiré particulièrement l’attention du ministre. Il s’agit du Village des technologies de l’information et de la biotechnologie (Vitib), et la Fondation jeunesse numérique. Le premier est la Société chargée de la Gestion, de l’exploitation et de la promotion de la zone franche de la Biotechnologie, des technologies de l’information et de la communication sise à Grand Bassam, à une courte heure d’Abidjan. Les deux organisations ont reçu, début juin, lors d’un même périple la visite d’Amadou Coulibaly. Le programme est le même, échanges avec la direction, séance de travail avec le personnel et visite des locaux techniques et administratifs. S’adressant à l’ensemble de ses collaborateurs, le ministre Amadou Coulibaly a dit être conscient des difficultés qui ont freiné l’élan de développement de cette zone franche, depuis sa création en 2006.  Cependant, il a affirmé sa ferme détermination à collaborer efficacement avec l’ensemble des acteurs du Vitib pour en faire un véritable hub technologique. A la fois Président du Conseil d’administration et Directeur par intérim du Village des technologies de l’information et de la biotechnologie, Ané Boni Siméon n’a pas pu cacher sa joie. Il a remis à l’autorité de tutelle, en marge de la visite, un mémo sur les enjeux pour les prochaines années et surtout, les urgences. Le Vitib est la vitrine de l’excellence de la technologie ivoirienne dans la sous-région, ont reconnu le ministre et les dirigeants. En se rendant dans la foulée à la Fondation jeunesse numérique (Fjn), Amadou Coulibaly a adressé ses félicitations aux jeunes porteurs de projets innovants encadrés par la fondation jeunesse numérique et a souligné que « les jeunes seront le socle de sa politique numérique« .

Afrika Stratégies France

LogoFin

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus