Afrika Strategies
Revue d'intelligence et d'Analyse

Le Tchad libère 80 mineurs arrêtés lors des manifestations du 20 octobre

2 859

Au Tchad, 80 mineurs interpellés pendant les manifestations contre la prolongation de la transition le 20 octobre dernier ont bénéficié d’une liberté conditionnelle jeudi 8 décembre. Incarcérés à la prison de haute sécurité de Koro Toro depuis leur arrestation, ils ont été ramenés dans la capitale il y a quelques jours avant d’être libérés et de regagner leurs familles, pour la plupart.

Avec notre correspondant à Njdamena, Madjiasra Nako

Les sept bus affrétés pour transporter les 80 prisonniers ont quitté la prison de Kléssoum ce jeudi en fin de matinée, sortie est de Ndjamena, en direction du centre social numéro 9 de la capitale. Ce centre est situé à Diguel côté Nord.

En plus des avocats commis par le barreau, des représentants du ministère des Affaires sociales, de la Croix Rouge internationale et du Fonds des Nations unies pour l’enfance étaient là pour surveiller l’opération.

Aussitôt arrivés, la majorité des jeunes ont été récupérés par des membres de leurs familles alertées par la rumeur qui s’est répandue comme une traînée de poudre.

D’un point de vue judiciaire, l’affaire n’est pas terminée, puisque que juge d’instruction n’a accordé qu’une liberté provisoire à la demande des avocats. Il devra communiquer les conclusions de son instruction au procureur de la République pour observations et on saura à partir de ce moment si l’affaire est classée ou si les prévenus seront jugés.

Afrika Stratégies France avec RFI

LogoFin

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus