Afrika Strategies
Revue d'intelligence et d'Analyse

COTE D’IVOIRE : Les dessous d’une tentative de fuite supposée du candidat Kouadio Konan Bertin

19 416

Des rumeurs partis tôt ce lundi attribuent à Kouadio Konan Bertin d’avoir tenté de quitter le territoire ivoirien pour se soustraire à la présidentielle prévue fin octobre. Une nébuleuse lancée par des réseaux proches de l’opposition pour monter d’un cran la pression qui pèse déjà sur cet ancien député. Car sans sa participation au scrutin, tout le processus est à l’eau.

Tout se serait déroulé dimanche en fin de journée où, à la surprise des agents de sécurité et des renseignements de l’aéroport Félix Houphouët-Boigny, le candidat de 52 ans aurait tenté de quitter le territoire, avec toute sa famille selon les rumeurs reprises par certains médias locaux notamment des médias en ligne. Pourtant, l’intéressé, ce matin, après avoir travaillé et reçu quelques proches en son domicile de Angré (commune d’Abidjan), s’est rendu peu avant midi à ses bureaux, au quartier Deux-Plateaux Les Perles. Une rapide concertation avec son état major puis celui qui affirme être « le futur président de la Côte d’Ivoire » a pris la route pour la capitale politique du pays. Accueilli en pompe à Yamoussoukro, 240 Km d’Abidjan, il a enchaîné toute l’après-midi meetings en petits cercles et rencontres. Pendant qu’il s’y trouve encore, les rumeurs se sont amplifiées  de plus belle sur les réseaux sociaux.

Rumeurs…

Espace pub 830 X 140

« Il s’agit de rumeurs infondées » lance son entourage, contacté par Afrika Stratégies France. Le candidat lui-même a préféré une réponse indirecte. Profitant de son passage ce jour dans le village du père de la Nation ivoirienne, Félix Houphouët-Boigny, à Yamoussoukro, il a répété « je suis dans le village de mon père, le chien aboie, la caravane passe » comme une riposte aux détracteurs qui relaient la rumeur sur les réseaux sociaux. Kouadio Konan Bertin devrait ouvrir sa campagne à Divo (sud) le 15 prochain et n’a, « à aucun moment, tenté de quitté son pays » selon plusieurs sources concordantes. Son cabinet est en train de finaliser son agenda de campagne, un véritable safari à l’américaine, avait-il prévenu. Ces rumeurs ont été l’œuvre de l’opposition qui fait des pieds et des mains pour l’attirer dans ses rangs. « Je vais n’ai pas l’intention de me retirer » a confié le candidat à Afrika Stratégies France. Kkb entend battre Alassane Ouattara dans les urnes.

Candidat jusqu’au bout

« Félix Houphouët-Boigny a été président à 56 ans, Laurent Gbagbo l’a été à 54 ans » a laissé entendre le candidat qui a insisté, lors d’une sortie ce weekend sur le fait que « le prochain président de la Côte d’Ivoire aura moins de 55 ans » avant de lancer, convaincu, « et vous l’avez devant vous, c’est moi ». Simone Ayéri a qualifié les rumeurs de « n’importe quoi » dans un échange téléphonique avec Afrika Stratégies France. La porte-parole a démenti la fausse information. Quant au candidat, il est en route vers Abidjan, cette fin de soirée, après sa visite à Yamoussoukro et précisément à Kami où le premier président du pays a vu le jour.

Le seul candidat indépendant à la prochaine présidentielle ivoirienne avait déjà brigué la magistrature suprême en 2015 et a recueilli que 3,80%. Un score qu’il qualifie de « attribué ». Cette fois ci, « c’est le bon » a prédit Théodore Konimi, son directeur de cabinet. Si Henri Konan Bédié et Pascal Affi Nguessan boycottent le scrutin comme ils en brandissent la menace, Kkb sera seul face à Alassane Ouattara, le sortant qui brigue, dans la controverse, un 3e mandat décrié à l’unanimité par l’opposition.

Afrika Stratégies France

LogoFin

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus