Afrika Strategies
Revue d'intelligence et d'Analyse

RELIGION : L’ordre de Malte en cinq questions réponses

428

C’est le seul état du monde à ne pas disposer de territoire à proprement dit mais qui reste l’un des plus puissants de la planète, l’Ordre hospitalier de Malte dispose de représentations « diplomatiques » dans une centaine de pays et a un statut particulier en France. Organisation humaine la plus sélective, disposant d’un prisé passeport, ses 13.500 membres  constituent un mystérieux cercle qui sait compter sur 130.000 volontaires et professionnels. A l’occasion de la mort de son Grand Maître, Afrika Stratégies France vous fait découvrir ce cercle porté par la foi en Dieu et la soumission au Pape.

La mort, ce 29 avril de Fra’ Giacomo Dalla Torre a ému le monde. 150 chefs d’Etat, de gouvernements, princes et souverains ont envoyé des condoléances au Palais Magistral qui, à Rome, Via dei Condotti non loin de la place d’Espagne, est le siège sinon la capitale de ce complexe Etat. A 75 ans, il n’était élu 80ème Grand Maître de l’Ordre souverain que depuis mai 2018 et avait entamé des réformes profondes au sein de l’organisation. En Afrique, Fra’ Giacomo Dalla Torre est très connu et souvent reçu par des chefs d’Etat lors de ses nombreuses visites sur le continent. Au Bénin en janvier dernier, Patrice Talon lui avait réservé un accueil pompeux, car il a statut de chef d’Etat. Dans la foulée de son décès, Afrika Stratégies France vous fait découvrir, en quelques questions réponses, cette très complexe et subtile organisation. Qu’est-ce que l’Ordre de Malte ? Comment y adhérer ? Quelles relations entretient l’ordre avec le Vatican ? Que représente l’Ordre pour l’Afrique et comment sera élu le prochain Grand Maître ? Réponses. 

Qu’est-ce que l’Ordre de Malte ?

Espace pub 830 X 140

Créé en 1080 à Jérusalem, l’Ordre de malte a autant changé de missions qu’il n’a changé de siège. C’est un ordre religieux catholique, doté d’une autonomie de gestion. Aujourd’hui, c’est une immense association internationale et humanitaire qui s’investit dans la lutte contre la pauvreté, le secourisme d’urgence lors des catastrophes naturelles, le domaine de la santé avec une chaine de plusieurs milliers de médecins et la gestion des situations de guerres. Présent dans 125 pays, l’Ordre est représenté par des ambassadeurs en bonne et due forme qui présentent, aux chefs d’Etat de leur pays de mission, une lettre de créances. Disposant d’armoiries, de timbres postaux, d’un drapeau, de monnaie et d’un très prisé passeport, l’Ordre a statut d’Etat et est Observateur auprès de l’Organisation des Nations Unies (Onu) et de ses organes. Chargé au départ de protéger les lieux saints à Jérusalem avant de s’installer à Chypre (1251), puis Rhodes (1310) et, enfin, à Malte (1530), l’Ordre a été chassé de l’île par Napoléon quand ce dernier s’est emparé de Malte. Depuis, le siège de l’Ordre est Rome où il jouit de l’extraterritorialité, c’est-à-dire, considéré comme un Etat.

Comment y adhérer ?

Au début, il fallait prouver sa noblesse sociale pour y adhérer. Depuis 1805, tout le monde peut en être membre, il suffit pour cela d’être catholique pratiquant, et de servir comme volontaire ou professionnel l’Ordre. Mais la cooptation est obligatoire, seul un membre peut en proposer de nouveaux. Une longue enquête de moralité précède votre adhésion. Les membres de l’Ordre sont divisés en trois catégories, en fonction des degrés d’engagement religieux, (profès, obédience ou laïc), elles-mêmes subdivisées en sous-catégories, les membres avec ou sans rang de noblesse ou encore clerc ou laïc. En attendant, si vous voulez en être membre, commencez comme bénévole ou volontaire, l’Ordre en compte actuellement plus de 130.000 dans le monde.

Quel lien entretient l’Ordre avec la Saint Siège ?

Les liens avec le Pape sont très forts car l’Ordre lui doit soumission et obéissance. En février 2017, Fra’ Matthew Festing, britannique d’origine et précédent Grand Maitre en a fait les frais en engageant un bras de fer avec le Souverain pontife. Un conflit l’opposait au grand chancelier de l’Ordre, le baron Albrecht von Boeselager, proche du Pape François et qui fait office de ministre de l’intérieur sur une affaire de distribution de préservatifs par un organisme humanitaire dépendant de l’Ordre de Malte en Birmanie. Finalement, le Conseil complet d’État de l’Ordre souverain de Malte a fini par le pousser à la démission. Car si l’Ordre est catholique, il est aussi intimement lié au Vatican. Le président de l’Ordre a un statut de Cardinal dans le protocole international et un Cardinal, actuellement l’américain Raymond Léo Burke représente le Pape auprès de l’organisation. C’est en quelque sorte un bras humanitaire et diplomatique de l’Eglise catholique d’autant que tous les membres sont catholiques pratiquants et pour en être le suprême dirigeant, il faut avoir fait vœux de chasteté comme dans les congrégations religieuses.

Que représente l’Ordre en Afrique ?

Le président béninois a été le tout premier chef d’Etat africain à exprimer sa tristesse à la suite du décès du 80e Grand Maitre de l’Ordre, insistant sur son apport au développement de son pays. Patrice Talon s’était rendu au Siège de l’Ordre en mai 2018 et avait reçu son Altesse Fra’ Giacomo Dalla Torre en janvier dernier à Cotonou. Sur le continent, l’Ordre entretient des relations diplomatiques avec 40 pays dont le Cap-Vert, l’Erythrée, l’Île Maurice ou encore le Sénégal, le Bénin, Madagascar ou le Togo. En février 2019, Moussa Faki Mahamat, a reçu les lettres de créances de Paolo Borin. Le nouvel ambassadeur de l’Ordre souverain de Malte auprès de l’Union africaine est présenté comme l’un des ambassadeurs les plus importants auprès de l’organisation continentale à cause des nombreux hôpitaux que tient l’Ordre en Afrique. Paul Biya salue la mémoire d’un « homme irremplaçable » pour l’Afrique. Le président camerounais avait reçu Fra Giacomo Dalla Torre en 2018 et le Grand Maitre s’était rendu à Njombé (Sud-ouest) où l’Ordre tient le très célèbre hôpital Saint Jean de Malte depuis 2000.

Comment sera élu le nouveau Grand Maître de l’Ordre de Malte ?

Tout comme le Pape, le Grand maître est élu à vie par le Conseil d’Etat de l’Ordre souverain constitué de 54 membres, parmi les membres profès. Il s’agit donc de ceux qui ont fait vieux de chasteté, de pauvreté et d’obéissance. Tout postulant doit avoir au moins 50 ans d’âge et avoir fait ses vœux perpétuels depuis 10 ans au minimum. Il doit être un noble et prêtera serment à l’Eglise Sainte-Marie sur l’Aventin, dans le jardin de la Villa Magistrale devant un représentant du Pape. En attendant l’élection, l’intérim est assumé par le Grand commandeur, actuellement le portugais Fra’ Ruy Gonçalo do Valle Peixoto de Villas Boas. A 80 ans, ce dernier est sans doute trop âgé pour prétendre à la succession du Grand maître Italien qui vient de rendre l’âme et dont les funérailles, compte tenu de la pandémie du Covid-19, seront sobres.

MAX-SAVI Carmel, Afrika Stratégies France

LogoFin

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus