Afrika Strategies
Revue d'intelligence et d'Analyse

COTE D’IVOIRE : Dans le Hambol, Ouattara décline ses dernières stratégies pour 2020

6 395

Le Chef de l’Etat ivoirien a effectué une historique visite d’Etat dans la Région du Hambol du 27 au 30 novembre 2019. Si cette visite vise à faire rattraper à cette région « son énorme retard sur l’ensemble du pays », elle est aussi le symbole des dernières stratégies d’Alassane Ouattara pour 2020. Accompagné du vice-président, du premier ministre et des grands piliers du gouvernement, ce séjour a permis au président d’annoncer « ses conditions pour passer la main à une génération future ». Par la foule mobilisée, l’énergie utilisée et la machine d’organisation déployée, ce séjour illustre bien ce que seront les grands meetings de 2020. Décryptage !

C’est à 9h50mn que l’hélicoptère qui transportait Alassane Ouattara s’est posé sur l’aérodrome de Katiola (430 km au nord d’Abidjan). Le chef de l’État s’en extrait sous la parade des danseurs et danseuses des groupes folkloriques et les nombreux admirateurs venus à sa rencontre. Honneurs militaires et civilités, la chaleur de l’accueil présageait d’un bon séjour pour le président de la République dans le Hambol.  Tout ému le Chef de l’Etat a tenu à marquer sa proximité avec cette région du Hambol composée des départements de Katiola , Dabakala et Niakaramadougou. « Nous sommes particulièrement heureux d’être là. Tout le monde connaît ma proximité avec Katiola, Dabakala et Niakara. Kong (sa région d’origine ndlr) n’est pas très loin d’ici » a-t-il indiqué. Cap fut mis sur l’Arc de Triomphe de Katiola. Emergeant par le toit de son véhicule de commandement, Alassane Ouattara, chapeau sur la tête, costume bleu nuit et tout souriant, a passé en revue la foule compacte massée le long de la voie. De toutes les contrées, les populations sont sorties pour vivre l’événement et  exprimer leur gratitude au chef de l’Etat.  A la pointe pour l’accueil, le vice-président, le premier ministre, les ministres, les autorités locales ainsi qu’une foule impressionnante de populations enthousiastes. « C’est un bonheur de retrouver mes parents et de voir ce que le gouvernement a bien pu faire, de les écouter et de voir ce que nous pouvons faire à partir de maintenant jusqu’en 2020, 2025, 2030 », a déclaré Alassane Ouattara. Après le cérémonial d’accueil, le cortège présidentiel s’est ébranlé  en direction de la résidence présidentielle avant de mettre le cap sur la préfecture pour le conseil des ministres.

Lancements et hommages

Le séjour du Chef de l’Etat a été marqué  par d’importantes  activités. Un programme bien conçu pour faire vivre aux populations des grands moments de joie, mais également d’intenses activités pour l’amélioration de leurs conditions de vie. Ouattara a procédé à  la  mise sous tension du « Quartier Moderne » de Katiola, du village de Darakokaha dans la Sous-Préfecture de Fronan , des quartiers Kalehe et Dofongui, à Niakara,  à la mise en service de l’Extension du Réseau d’adduction en eau potable de la ville de Fronan dans le département de Katiola. Il a communié avec les populations de Ouereguekaha, procédé à l’inauguration de la route Tiéningboué – Mankono et au lancement des travaux de bitumage de l’axe Mankono-Séguéla et des travaux de bitumage de l’axe Satama-Sokoro – Satama-Sokoura – Bassawa, long de 84 Km. Le président  a  posé la première pierre du Chr (Centre Hospitalier Régional) du Hambol à Katiola. Cet hôpital, dont la livraison est prévue pour 2021, et qui sera construit sur une superficie de 5 hectares avec une capacité de 100 lits d’hospitalisation. Il a passé d’agréables moments à Timbé, où il a reçu les civilités de la Notabilité. Un peu avant le meeting de clôture de sa visite d’Etat, le Chef de l’État s’est recueilli, ce samedi, au Caveau de Feu le Général Ouattara Thomas d’Aquin, illustre fils de la région et 1er Chef d’Etat-Major de l’Armée ivoirienne. Alassane Ouattara a tenu à honorer la mémoire du regretté grand-père maternel du premier ministre, feu Dramane Coulibaly. Alassane Ouattara est allé se recueillir sur sa tombe, jeudi 28 novembre, à la mosquée de Tafiré, en présence de la mère du premier ministre, de son épouse et de l’ensemble de sa famille. Un signal fort pour certains observateurs avertis en cette veille de la présidentielle. « Nous sommes profondément touchés et honorés par cette marque de sympathie et cette délicate attention du président de la République à notre endroit », s’est exclamé Amadou Gon Coulibaly.

L’effervescence

Si les différents meetings animés  par Alassane Ouattara à Niakara, Dabakala et Katiola sous la grande effervescence lui ont permis de faire le point des réalisations et de dégager des perspectives pour le pays, le président de la République de Côte d’Ivoire n’a pas manqué d’évoquer des questions importantes liées la prochaine présidentielle. « Je voudrais rassurer les uns et les autres qu’il n’y a pas de plans d’éviction de qui que ce soit; et que tous ceux qui voudront aller aux élections, pourront le faire. Je l’ai déjà dit et je le répète : que la compétition soit ouverte, la plus ouverte possible », a-t-il rassuré. Il a cependant demandé au gouvernement de faire en sorte qu’il n’y ait pas d’assez candidatures. « Plus il y a des candidats, moins il y a du temps pour dire aux populations, ce que les candidats veulent faire pour le pays », a-t-il indiqué. Et pour ce faire, il propose une majoration de la caution électorale. « Il faudrait mettre la caution, au minimum, à 100 millions FCfa. Parce que, si on veut être Président de la République, on doit pouvoir sortir au moins 100 millions FCfa pour sa campagne », va-t-il préciser. Le président de la République a réitéré que son intention est de « laisser » le pouvoir à une nouvelle génération à condition que les gens de sa génération acceptent de ne pas se présenter en 2020. Au cas où ils se présenteront, il annonce qu’il briguera un troisième mandat puisque la Constitution le lui permet. « La Côte d’Ivoire appartient aux prochaines générations. Mais comme je vois des hésitations au niveau de certains de ma génération, c’est pour cela que je n’ai pas encore annoncé ma décision. Soyez rassurés, mon intention c’est bien de transférer le pouvoir à une nouvelle génération….  Je veux que tous les gens de ma génération comprennent que notre temps est passé et que nous devons tous nous mettre de côté. Alors, si eux, ils décident d’être candidat, je serai candidat », a-t-il lancé. Le souhait de Ouattara est que la Côte d’Ivoire ne retourne pas entre « les mains de ceux qui ont détruit notre pays, de ceux qui ont gaspillé les biens publics. »

Les 4 jours de visite d’Alassane Ouattara lui auront permis de toucher du doigt les réalités quotidiennes que vivent les populations de la région. Le Chef de l’État a pris la mesure de l’enjeu et a fait d’importantes annonces. La politique s’est également invitée dans les débats et Ouattara a une fois encore réitéré son intention de passer la pouvoir, mais en prenant soin de poser des conditions. Pour l’heure, le mandat se poursuit et le gouvernement est au travail pas seulement jusqu’en 2020, mais au-delà en 2025 en 2030, selon ses propos. Ouattara a tenu une conférence de presse, pour mettre un terme à sa visite, et qui lui a permis de constater l’état d’avancement des travaux initiés dans la région afin d’améliorer la qualité de vie des populations. Le constat général qui se dégage de la visite est la sortie massive des populations à la rencontre du Chef de l’État. Que ce soit dans les rues où dans les stades où sont tenus les meetings, les populations ont fait massivement le déplacement et sans aucune contrainte.

Ce voyage a permis au président sortant, à 10 mois de la présidentielle, de décliner une partie du mystère qu’il fait planer sur le scrutin. Comme pour dire, « je suis encore le seul maître à bord, je vais à mon rythme ». Et des surprises, c’est ce qui manquera le moins d’ici le 18 octobre 2020, date probable du premier tour.

Thomas AZANMASSO, Afrika Stratégies France

LogoFin

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus